A La UneSport

Limogeage de Seedorf : Fécafoot, « mets l’argent à terre » !

0
La Fédération internationale de football association (Fifa) somme la Fédération camerounaise de football de régler 207 millions de Fcfa à l’entraîneur néerlandais pour son licenciement abusif du poste de sélectionneur du Cameroun en juillet 2019.

La Fédération internationale de football association (Fifa) somme la Fédération camerounaise de football de régler 207 millions de Fcfa à l’entraîneur néerlandais pour son licenciement abusif du poste de sélectionneur du Cameroun en juillet 2019. 

Nouveau cauchemar pour la Fécafoot ! Limogé de son poste de sélectionneur à l’issue de l’élimination en 8es de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019 contre le Nigeria (2-3), Clarence Seedorf signe son retour à l’instance faîtière du football camerounais, brandissant cette fois, une ardoise qui pèse pas moins de 207 millions de Fcfa. L’ancien joueur du Milan Ac avait en effet saisi la Fifa pour contester son licenciement jugé «abusif». Dans une correspondance adressée à la Fecafoot, la commission du statut du joueur s’est donc prononcée dimanche dernier et a jugé sa plainte «partiellement recevable».

Lire aussi :Lions indomptables : fin de parcours pour Clarence Seedorf et Patrick Kluivert

Par conséquent, la structure que dirige Seidou Mbombo Njoya a été sommée de régler 316 000 euros sous 30 jours en guise de dédommagement à l’ancien sélectionneur de l’équipe nationale fanion. Une sanction qui risque d’impacter fortement sur les comptes de la fédération, surtout en ces temps où la relance des championnats professionnels a nécessité d’énormes sacrifices financiers. Où va-t-on puiser tout cet argent en ces temps de vaches maigres ? Question à deux sous.

Villégiature  

On se souvient que l’expérience sur le banc du Cameroun n’aura duré que le temps d’une villégiature. Le pays de Samuel Eto’o, fidèle à sa réputation de « tueurs de sélectionneurs », n’avait pas dérogé à la règle. Dix jours après l’élimination des héros de la Can 2017 au Gabon, le duo de techniciens recrutés pour assurer l’encadrement technique des félins, prenait la porte. L’information longtemps attendue était contenue dans un communiqué que signait Seidou Mbombo Njoya. Soit moins de 24h après la sortie de Narcisse Mouelle Kombi qui, invité à l’émission-interview « Présidence Actu », annonçait déjà les sirènes de ce limogeage pour le moins prévisible.

Daniel NDING 

LA VOIX DU KOAT

Crise à la Fécafoot : le Comité exécutif provisoire, persona non grata

Previous article

Smid…malgré la crise : l’assemblée générale dans les starting-blocks

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une