A La UneÉconomie

Facilitation du commerce international : le PAK au pas

0
La tenue au Port autonome de Kribi de la 15ème session du Secrétariat technique du comité national de facilitation des échanges a permis de jauger les capacités de cette nouvelle plateforme

La tenue au Port autonome de Kribi de la 15ème session du Secrétariat technique du comité national de facilitation des échanges a permis de jauger les capacités de cette nouvelle plateforme.

Décongestion. Ce vocable est l’un des plus usités au Port autonome de Douala, qui souffre d’une certaine lenteur dans le transit des marchandises. Chez le nouveau venu, le Port autonome de Kribi (PAK), le Directeur général Patrice Melom veille à ne pas tomber dans les mêmes travers. Le PAK a bonne presse en matière de facilitation des échanges et du respect des standards internationaux. Constat a été fait par le Comité national de facilitation des échanges. C’était à l’occasion de la session d’appropriation de la feuille de route et du plan d’action 2021 de la 15ème session du Secrétariat technique du Conafe. Un évènement qui s’est tenu à Kribi.

Lire aussi :Investissement : cinq nouveaux portiques de parc pour KTC 

«En tant que organisme ayant en charge de mener les réflexions pour garantir la simplification des procédures du commerce international du Cameroun à l’importation l’exportation et au transit, le Conafe doit s’occuper de toutes les plateformes logistiques (ports, aéroports et les corridors terrestres de transit) par lesquelles transitent les marchandises destinées au commerce international. Au regard de la montée en puissance du port de Kribi, il était important de s’assurer que les procédures qui y sont appliquées s’arriment aux standards internationaux en termes de facilitations des échanges pour garantir des délais réduits des opérations et des couts maitrisés pour toutes les transactions de commerce extérieur», explique Joseph Nguene Nteppe Secrétaire permanent du Conafe dans le N°102 de La Lettre du PAK.

Lire aussi :Insécurité : des brigands prennent en otage Douala 

Dans ce bulletin d’information hebdomadaire du 4 juin 2021, Joseph Nguene Nteppe poursuit : «La feuille de route nationale sur la facilitation des échanges au Cameroun vient effectivement d’être validée par le gouvernement. Il s’agira désormais d’un document stratégique qui constituera la boussole en matière de procédures du commerce extérieur au Cameroun. Donc désormais le Cameroun est doté d’un document de politique nationale en matière de facilitation des échanges qui permettrait d’avoir un train de mesure spécifique orientant les opérations de tous les acteurs du commerce extérieur dans l’objectif de s’assurer de la fluidité desdites opérations, de s’assurer la prévisibilité des coûts des opérations et donc de garantir un environnement des affaires dans des conditions de délais et de coût optimal.» Patrice Melom a par la suite renouvelé sa volonté «de faire de la place portuaire de Kribi une référence en matière de facilitation du passage des marchandises». L’objectif in fine étant de faire du Cameroun une destination en matière d’attractivité du commerce.

Lire aussi : Décongestion du Port: Le PAD donne des ultimatums au Tchad et la Rca

Dans cette dernière livraison, La Lettre du PAK revient notamment sur le renforcement des capacités de son personnel marin, environ une vingtaine, dans le cadre de la mise en conformité de la pilotine et de la mise à niveau des membres des équipages.

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Département du Noun : le Bureau exécutif prend fonction

Previous article

Lutte contre la migration clandestine : la voix des radios communautaires

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une