Moussa Faki Mahamat : «Aucun différend en Afrique ne saurait être résolu par la violence»

0

Le président en exercice de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, est en terre camerounaise depuis le 12 juillet 2018. Une visite officielle, sur invitation du président de la République. Paul Biya a d’ailleurs accordé une audience à son invité ce vendredi 13 juillet 2018, avant le déjeuner d’Etat qui  a suivi. Pendant le toast au Palais de l’Unité, Paul Biya est revenu sur les crises sociopolitiques qui menacent le continent, notamment le terrorisme et son corolaire que sont les refugiés… «Notre principale préoccupation demeure le retour effectif à la paix», a conclu le Chef de l’Etat. Moussa Faki Mahamat s’est longuement appesantir sur la situation dramatique qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun, qu’il considère comme sa «seconde patrie».

"Je ne suis nullement dans la logique de ceux qui, sans prendre le temps de s’informer, prononcent des sentences sur telle ou telle situation dans notre continent." Le président de l'Union Africaine plaide pour la stabilité

Moussa Faki Mahamat, et Paul Biya.

«Les échanges que j’ai eu l’honneur d’avoir avec vous m’ont immensément éclairés sur la situation dans le pays, la région de l’Afrique Centrale, les préoccupations de notre continent et la situation dans le monde. Des éclairages pertinents donc vous avez bien voulu me faire profiter sur les évènements qui se déroulent dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest du Cameroun me sont particulièrement instructifs», indique le président de l’institution continentale. Non sans dénoncer l’ingérence dont est victime le Cameroun. «Je suis venu m’informer, écouter et apprendre. Je ne suis nullement dans la logique de ceux qui, sans prendre le temps de s’informer, prononcent des sentences sur telle ou telle situation dans notre continent. Je sais que les évènements auxquels les populations auxquelles vous avez fait référence ont des conséquences dramatiques pour les populations civiles innocentes», martèle Moussa Faki Mahamat. Pour l’Union Africaine, «aucun différend en Afrique ne saurait être résolu par la violence. Je voudrai à cette occasion réitérer le ferme attachement  de l’Union Africaine à l’unité, l’intégrité territoriale, la stabilité politique et sociale de tous nos Etats membres au sein desquels le Cameroun représente un symbole de diversité linguistique, culturelle et religieuse certes, mais d’unité, d’harmonie et de concorde.» En témoignant sa compassion aux compatriotes en souffrance dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, Moussa Faki Mahamat  promet : «Dès mon retour au siège, je ferai prendre des mesures idoines, pour que cette solidarité de compassion se traduise en des faits, à travers une initiative pertinente qu’appelle la situation.»

"Je ne suis nullement dans la logique de ceux qui, sans prendre le temps de s’informer, prononcent des sentences sur telle ou telle situation dans notre continent." Le président de l'Union Africaine plaide pour la stabilité

Moussa Faki Mahamat, Président de l’Union Africaine.

Quant à la présidentielle du 7 octobre prochain, « je voudrai vous rassurer du meilleur accompagnement possible. Cet accompagnement se traduira entre autres par l’envoi d’une mission importante d’observation électorale. C’est pour moi l’occasion  de lancer un appel à tous les acteurs politiques de la majorité et de l’opposition, de la société civile, pour conjuguer leurs efforts pour que ces élections se déroulent dans un climat apaisé et de concorde nationale.» Et de poursuivre, à l’adresse de son hôte : «Votre sagesse, votre clairvoyance et votre grande expérience dans la direction de votre pays, nous rassure sur la volonté de promouvoir les politiques appropriées» pour le renforcement de la diversité linguistique, culturelle, religieuse… L’avion du vol retour du président de l’Union Africaine décolle ce samedi 14 juillet, à l’aéroport international de Nsimalen.

Ci-dessous, un extrait du discours du président Moussa Faki Mahamat

Valgadine TONGA

Moussa Faki Mahamat

"Je ne suis nullement dans la logique de ceux qui, sans prendre le temps de s’informer, prononcent des sentences sur telle ou telle situation dans notre continent." Le président de l'Union Africaine plaide pour la stabilité

Moussa Faki Mahamat, Président de l’Union Africaine.

«Permettez-moi tout d’abord, de vous exprimer, Monsieur le président, l’immense plaisir de me retrouver ici au Cameroun, ma seconde patrie… Les échanges que j’ai eu l’honneur d’avoir avec vous m’ont immensément éclairés sur la situation dans le pays, la région de l’Afrique centrale, les préoccupations de notre continent et la situation dans le monde. Des éclairages pertinents donc vous avez bien voulu me faire profiter sur les évènements qui se déroulent dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest du Cameroun me sont particulièrement instructifs. Je voudrai à cette occasion réitérer le ferme attachement  de l’Union Africaine à l’unité, l’intégrité territoriale, la stabilité politique et sociale de tous nos Etats membres au sein desquels le Cameroun représente un symbole de diversité linguistique, culturelle et religieuse certes, mais d’unité, d’harmonie et de concorde.

Excellence Monsieur le président, votre sagesse, votre clairvoyance et votre grande expérience dans la direction de votre pays, nous rassure sur la volonté de promouvoir les politiques appropriées pour que ces vertus palpables au Cameroun vont continuer à se renforcer et s’approfondir. Notre attachement aux principes rappelés ci-dessus n’a d’égal que notre profonde conviction qu’aucun différend en Afrique ne saurait être résolu par la violence. Seul la concertation, le dialogue et les traitements pacifiques sont la voie juste à poursuivre.

Excellence Monsieur le Président, je suis venu m’informer, écouter et apprendre. Je ne suis nullement dans la logique de ceux qui, sans prendre le temps de s’informer, prononcent des sentences sur telle ou telle situation dans notre continent. Je sais que les évènements auxquels les populations auxquelles vous avez fait référence ont des conséquences dramatiques pour les populations civiles innocentes. Je voudrai leur exprimer ma solidarité et ma compassion. Dès mon retour au siège, je ferai prendre des mesures idoines, pour que cette solidarité de compassion se traduise en des faits, à travers une initiative pertinente qu’appelle la situation. Dans le même esprit, je voudrai vous rassurer du meilleur accompagnement possible des élections prévues en octobre prochain. Cet accompagnement se traduira entre autre par l’envoi d’une mission importante d’observation électorale. C’est pour moi l’occasion  de lancer un appel à tous les acteurs politiques de la majorité et de l’opposition, de la société civile, pour conjuguer leurs efforts pour que ces élections se déroulent dans un climat apaisé et de concorde nationale. Je ne saurai terminer mon propos sans saluer votre indéfectible soutien à l’agenda africain et dans les formes institutionnelles de l’Union Africaine, pour lequel votre gouvernement ne ménage aucun effort à apporter sa contribution.

Pour sa part, la Commission de l’Union africaine demeure entièrement disposée à unir ses efforts aux vôtres, pour toute démarche que vous jugez utile pour aider le Cameroun à promouvoir les solutions consensuelles aux problèmes posés… »

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More