Enseignements secondaires : Les internats bientôt fermés au Cameroun

0

Cette décision serait liée aux pratiques homosexuelles de plus en plus récurrentes  constatées au sein de ces pensionnats. (Enquête)

L’information n’est pas encore officielle mais elle est déjà connue de quelques hauts cadres du ministère de l’enseignement secondaire. A la délégation régionale pour le Littoral, le personnel n’en parle pas. Il refuse d’en dire un mot tant l’information n’est pas encore rendu public. Par contre, d’autres sources provenant des personnes  proches de ce département ministériel en charge de l’éducation secondaire confirment cette nouvelle mais de manière voilée. «A notre époque, on ne connaissait pas ce genre de choses», indique la mort dans l’âme, Marthe Mpoumié (nom d’emprunt), une enseignante à la retraite qui conserve encore quelques entrées dans ce ministère.

Cette décision serait liée aux pratiques homosexuelles de plus en plus récurrentes  constatées au sein de ces pensionnats

Dans un internat.

D’après cette éducatrice, la pratique de  l’homosexualité est de plus en plus récurrente dans les internats.  Beaucoup d’élèves s’illustrent régulièrement depuis un temps, dans ses établissements, par des comportements sexuels qui s’écartent des normes sociales. Pourtant, ces lieux étaient par le passé un cadre de redressement des élèves récalcitrants et indisciplinés. Et les résultats des enfants dans ces établissements étaient pour la plupart des cas satisfaisants. Raison pour laquelle beaucoup de parents y envoyaient leurs enfants.  Aujourd’hui,  le modernisme, avec ses tares qui entraînent l’absence de contrôle des parents sur leur progéniture  et les influences négatives extérieures, est, d’après notre interlocutrice, à l’origine de ces déviances et des nouvelles orientations sexuelles empruntées aujourd’hui par une partie de notre jeunesse.

Urgence

La décision de fermer ces pensionnats est donc issue de ce constat. Et le dossier, après étude, serait déjà transféré au Premier Ministre, Philémon Yang. La mesure serait en voie d’être appliquée à la prochaine rentrée scolaire. Car, selon certaines indiscrétions, il y a urgence de sauver une bonne partie de la jeunesse de ces pratiques déviantes  et d’épargner ainsi notre pays d’une possible déstructuration  future de son tissu social.

Cette décision serait liée aux pratiques homosexuelles de plus en plus récurrentes  constatées au sein de ces pensionnats

Philémon Yang

Une autre source du ministère de l’enseignement secondaire, tout en reconnaissant la présence de ce dossier, pense que l’application de cette décision serait techniquement impossible pour cette année scolaire compte tenu du temps assez courts (deux semaines de la rentrée) et des précautions à prendre par les établissements qui seront concernés par cette mesure mais qui ne sont jusque là pas encore signifiés mais auraient déjà, pour la plupart, commencé les inscriptions.

Car, cette mesure, au cas où elle serait mise en exécution, posera en même temps, un manque à gagner voire un tort à la trésorerie de ces lycées et collèges qui ont fait du pensionnat leur spécialité dans laquelle ils ont bâti leur réputation et y tirent une grande partie de leurs revenus. Déjà, les bâtiments qui servaient de dortoirs pour les élèves resteront désespérément vides. Ensuite, une partie du personnel qui avait en charge l’encadrement de ces internes et l’entretien de leur matériel sera forcément sans travail et mis en congé de fait, avec risque de se retrouver définitivement au chômage.

Contexte

« Ces dégâts sont minimes par rapport à la perdition et à la mauvaise orientation que sont en train de prendre nos enfants », rétorque une autre source ayant requis l’anonymat. En réimposant cependant un statut d’externe à tous ces établissements scolaires qui jusque là étaient sous régime interne ou cumulaient les deux, l’Etat remet ainsi aux parents le contrôle et l’éducation de leurs enfants et un regard permanent sur leurs agissements, nous indique-t-on du côté de la délégation régional de l’enseignement secondaire pour le Littoral.

En effet, beaucoup de parents  avaient pris l’habitude de confier l’éducation de leurs enfants à ces établissements pendant toute l’année venant juste les récupérer en fin d’année scolaire ou en période de vacances intermédiaires. Par conséquent, ils ne se donnaient plus de  peine à les rendre visite, ni toutefois se daigner à s’informer de l’évolution de leur comportement. Une sorte de  délaissement qui s’assimile un peu à de l’abandon, grosse brèche à toute sorte de déviance et  de perdition.

Aujourd’hui, si cette décision, bien que salutaire, arrivait à être prise, elle va certainement, eu égard au contexte et aux préalables cités plus haut qui n’ont pas été pris en compte, provoquer encore d’autres tensions dans le milieu de l’enseignement secondaire et surtout en zone anglophone où le système de pensionnat a encore pignon sur rue. Mais, le gouvernement saura-t-il faire la part des choses ?

Félix EPEE

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More