A La UneCulture

Wouri : le canton Bassa panse son développement

0
Les élites de la communauté se sont retrouvés autour du Chef supérieur Sa Majesté Gaston Mbodi Epée à la faveur d’une assemblée générale extraordinaire

Les élites de la communauté se sont retrouvés autour du Chef supérieur Sa Majesté Gaston Mbodi Epée à la faveur d’une assemblée générale extraordinaire, question de plancher sur la vie du canton.

L’assemblée générale extraordinaire du 10 juillet 2021 a regroupé autour de sa Majesté Gaston Mbodi Epée, chef supérieur du canton Bassa du Wouri, toute l’élite politico-administrative et traditionnelle bassa. L’objet de cette assise, était de trouver des voies et moyens afin de sortir le canton de la léthargie dans laquelle il est plongé depuis un certain nombre d’années.

Ils sont venus des 24 villages que compte le canton Bassa du Wouri, pour prendre part à cette importante assise initiée par sa Majesté Mbodi Epée Gaston. Même la pluie qui s’est abattue dans la ville de Douala ce jour, n’a pas empêché à ces hommes et femmes de répondre massivement à cet appel. Apporter chacun sa modeste contribution au développement du canton était leur leitmotiv.

Lire aussi :Jérôme Minlend : le repos d’un homme de paix 

Un objectif atteint, à en croire les propos de S.M. Gustave Ebanda Chef du village Ngombe : «Je me sens ragaillardi, parce que dans le Wouri, nous étions pratiquement devenus les derniers. Je suis très heureux de ce qui s’est passé aujourd’hui. L’appel du Chef Supérieur a été entendu. Et nous élites et Chefs allions nous mettre au travail afin de redorer le blason de ce canton.» C’est par des échanges houleux entre le Chef Mbodi Epée et ses sujets qu’ont été évoqués les différents maux qui minent cette communauté : l’égocentrisme, la haine, la jalousie et dans une certaine mesure la vente des terrains qui serait pour d’aucuns une malédiction.

Des maux et biens d’autres qui trouveront solutions dans la nouvelle organisation de la Chefferie Supérieure. Constituée de 19 commissions et services, cette nouvelle structure a pour secrétaire général le maire de la commune d’arrondissement de Douala 3ème Valentin Epoupa Bossambo. Cette structure aura pour rôle d’impulser le développement dans les 24 villages que compte le plus vaste canton du département du Wouri.

Lire aussi :Retour aux sources : l’arbre généalogique des Bakon et Barombi en film

Promesse a été faite par S.M. Mbodi de «donner une nouvelle direction à la gestion des affaires du canton Bassa et de nos villages.» et le Monarque de poursuivre par une invite : «Il est question que chaque enfant du canton Bassa puisse s’impliquer en entrant dans une commission». Pour échafauder le tout, la perle rare a été trouvée en la personne de Valentin Epoupa. Proposé par le président de séance S.M. Mouen Ernest et validé par une salve d’acclamation, le maire de Douala 3ème a immédiatement été adoubé par le collège de Chefs présents à cette cérémonie.

Le nouveau secrétaire général qui prend immédiatement fonction, trouvera sur sa table de nombreux projets à savoir : la construction du foyer cantonal à Ndogpassi, la mise sur pied de la bibliothèque du canton, la création d’une caisse communautaire, l’organisation de la journée culturelle du canton Bassa du Wouri qui devrait se tenir tous les 1er samedi du mois de mars, et surtout, unir toute la communauté autour des idéaux de développement.

Lire aussi :Cameroun : Toto Guillaume fait ambassadeur

Il faut noter que, le canton Bassa du Wouri a connu une profonde crise après la disparition de son souverain sa Majesté Conrad Mbody dans les années 2000. Une situation que son successeur n’a pas pu juguler malgré ses multiples efforts, depuis près d’une vingtaine d’années déjà. D’où cette nouvelle approche qu’il a initié depuis plus de deux mois et qui semble porter des fruits. Depuis le 25 mai 2021, Sa Majesté Gaston Mbodi a entamé des pourparlers avec les chefs de villages en vue de redynamiser le canton. De ces travaux sont sortis la plupart des projets et résolutions exposés ce jour. Et parmi ces projets, la création du secrétariat général du canton qui sera présidé par Valentin Epoupa. Une responsabilité que le chef de l’exécutif communal de Douala 3ème pense pouvoir gérer « parce qu’il s’agit ici de rompre avec les vieilles habitudes. Nous allons radicalement changer de cap. Les enjeux sont énormes et les attentes aussi, c’est pour cela que je compte m’appuyer sur les miens». Un soutien sans lequel toutes les bonnes actions et innovations ne pourront être couronnées de succès.

Moise MBOMA

 

LA VOIX DU KOAT

Claude Toukene : «J’aurai pu prendre une autre nationalité, mais nous aimons tellement notre pays» 

Previous article

Douala : l’artiste Tenor victime d’un accident

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une