- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneCameroun : Toto Guillaume fait ambassadeur

Cameroun : Toto Guillaume fait ambassadeur

- Advertisement -spot_img

Le capitaine de l’équipe nationale du Makossa est depuis le 20 mars 2021 ambassadeur du festival Botina.

Les mortels l’appellent Nguila Nyama (Lion en langue duala), lion indomptable du Makossa, précurseur du Makossa funk, Capitaine de l’équipe nationale du Makossa… Ce samedi 20 mars 2021, Toto Guillaume a été anobli, et rebaptisé par les ancêtres du village Sodiko, situé dans l’arrondissement de Douala IV.  Après une série de rites ponctués par des incantations, des danses sacrées d’initiés aux sons des balafons…Toto Guillaume, vêtu de ses nouveaux attributs, a effectué une procession devant les lamidos du Grand Nord, les dignitaires Sawa et des autres régions du Cameroun, les autorités administratives et leaders politiques. Qui ont fait le déplacement à la faveur de la 61ème édition du festival Botina.

Lire aussi :Vin de palme : Sodiko ou les milles et un délice d’un nectar

Cet anoblissement fait de Toguy, le «Limuna Limatè». «Il a eu un nom  de l’au-delà, ‘‘Limuna Limatè’’ qui veut dire petit oiseau. Il s’est appelé lui-même Nguila Nyama depuis longtemps, ça veut dire qu’il a déjà dominé le sol. Maintenant on l’appelle Limuna Limatè. Ça veut dire qu’il doit voler, prendre partout et ramener pas seulement à Sodiko, mais dans tout l’air Sawa et au Cameroun», explique le Chef de Sodiko, Sa Majesté Hiko Oli XVI de son vrai nom Essombey Ndambwe Ness. Et d’ajouter : «On a élevé un digne fils du Cameroun en faisant de lui l’ambassadeur.»

Lire aussi :Scène : Une distinction pour Toto Guillaume au Festmak

Peuple ‘‘souche’’

En tant qu’ambassadeur du festival Botina, Toto Guillaume doit notamment initier les jeunes à la musique. «C’est une vaste mission. C’est en perspective de ce que nous ferons ici dans trois ans, c’est-à-dire les 20 ans de règne qui seront célébrés. Nous avons dit à Toto Guillaume que nous déplorons un peu tous, le penchant actuel de notre musique. A travers lui, nous lançons un message à tous les artistes camerounais de l’époque qui ont fait notre joie, de reprendre les choses en main parce que ça va mal», poursuit Sa Majesté Hiko Oli  XVI. Un challenge que Toguy reçoit comme une bénédiction. «Ce que j’ai reçu de mes ancêtres aujourd’hui a une valeur que vous ne pouvez pas imaginer. Vous ne savez pas ce qui se passe en moi présentement. Ce que je compte faire -en tant qu’ambassadeur-, ce ne sont pas les mots qui doivent le signifier, mais les actes que je poserai», déclare-t-il, tout ému à Lavoixdukoat.

Cameroun : Toto Guillaume fait ambassadeur

L’élévation de Toto Guillaume au rang d’ambassadeur est la singularité première de cette semaine (du 20 au 28 mars) du festival culturel Botina/Jdc. Un festival fort symbolique pour le peuple Sodiko, ainsi que l’explique le Chef : «Le festival Botina –botina signifie souche, ndlr- n’est pas né d’un effet de mode. Il commémore un évènement qu’il y a eu un 25 mars. C’est la raison pour laquelle il se déroule toujours autours du 25 mars. Il commémore une décision prise à l’époque où il y avait des conflits intercommunautaires sur les premiers arrivants sur les terres occupées. Il y a 61 ans, la Cour suprême du Cameroun avait reconnu que les Sodiko sont les premiers occupants de la rive droite du Wouri. Le festival était donc célébrer depuis l’époque en interne, mais nous avons décidé de l’élargir aux autres communautés sœurs du Cameroun et à certaines communautés africaines. Raison pour laquelle nous avons écrit Botina/Jdc (journée des communautés).»

Lire aussi :Toto Guillaume : «Si vous voulez que je meure, c’est votre problème»

Pendant le festival Botina, la population s’exprime sur les préoccupations de la communauté. C’est aussi l’occasion pour elle de témoigner son attachement à la chefferie traditionnelle et aux valeurs qu’elle incarne. La grande réunion du 27 mars va d’ailleurs réunir toutes les familles autour des questions foncières, la question de la dimension des familles. «Aujourd’hui on fait un ou deux enfants et on s’arrête pourtant nous sommes des Africains. C’est vrai qu’il y a des contraintes économiques mais en même temps il faut bien perpétuer notre espèce. Nous allons inciter la jeunesse à avoir des enfants, à se marier, à avoir un socle familial solide. Il y aura aussi une formation en secourisme. De plus en plus, les gens meurent des Avc parce que personne autour n’a de notion sur les massages cardiaques. C’est ainsi qu’on perd des êtres chers. Nous allons également célébrer l’unité et la cohésion nationale, inviter la jeunesse  à s’éloigner des comportements déviants qui lui procurent des plaisirs éphémères, improductifs et inutiles. Nous en appellerons au retour des valeurs africaines de solidarité et de partage et nous allons nous projeter vers l’avenir», dixit Sa Majesté Hiko Oli XVI.

Cette première journée s’est achevée sur des notes de Makossa bien enlevées du capitaine Toto Guillaume. Accompagné de son orchestre, il a offert un show live à un public conquis.

Valgadine TONGA de retour de SODIKO

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img