A La UneA Vous

Tribune libre/ Cameroun : acteur majeur de la paix régionale

0
La cérémonie de remise de l’étendard s’est déroulée au Centre de formation Pré-déploiement aux opérations de maintien de la paix de Motcheboum dans l’Est Cameroun.
8ème contingent camerounais de la Minusca
Tribune libre/ 11 septembre 2001 : triste souvenir terroriste

Colonel Atonfack Guemo.

Un 8ème contingent de militaires camerounais en partance pour la Minusca, entendez la Mission Multidimensionnelle des Nations-Unies pour la Stabilité en Centrafrique. Considéré sous le prisme de la récurrence, le fait pourrait sembler aussi banal que la persistance de l’instabilité sociopolitique dans ce pays voisin. Mais pris dans le présent contexte centrafricain marqué par une exacerbation des rivalités de puissance, la longévité de la présence camerounaise dans cette opération onusienne de maintien de la paix est la traduction du capital confiance dont jouit notre pays au milieu de protagonistes locaux, étrangers et internationaux dans ce foyer de tension.

Lire aussi :Maintien de la paix en Rca : le 8ème contingent camerounais en route

Ce qui si l’on s’en doute ne sera pas allé de soi, surtout dans cette ambiance d’adversité géostratégique où les coups volent parfois très bas. Et elles auront été nombreuses et diverses les manœuvres déstabilisatrices visant à l’éviction de notre pays de la Minusca dont il aura même un temps assuré le commandement de la Force.

Les raisons du succès camerounais sont pourtant nombreuses et solides elles aussi, à commencer par le respect par notre pays du principe de la non-ingérence dans les affaires internes à d’autres. Ainsi de tout temps dans une posture de stricte neutralité, jamais le Cameroun n’aura cherché à tirer avantage des difficultés rencontrées par un pays quelconque de son entourage proche ou éloigné dans le but de lui imposer ses volontés. Vient ensuite le potentiel capacitaire et qualitatif de nos contingents successifs de militaires et gendarmes, tous s’illustrant de manière admirable autant par leur professionnalisme que par leurs valeurs humanitaires. À date, le prestige et l’estime des populations centrafricaines à l’égard de nos troupes ne se démentent toujours pas.

Lire aussi :Tribune libre/ 11 septembre 2001 : triste souvenir terroriste 

Enfin et sans être exhaustif, il convient de mentionner l’accueil réservé aux réfugiés centrafricains, un accueil qui va bien au- delà des standards internationaux en matière de traitement de cette catégorie de personnes.

Donc, autant que la paix et la sécurité en RCA, la préservation de ce statut privilégié sera le souci primordial des hommes et des femmes du bataillon et des deux unités de police constituées formant ce 8ème contingent de militaires camerounais qui a reçu son étendard d’accréditation ce mardi 14 septembre 2021.

L’expédition aura beau être pacifique et pacificatrice, il est néanmoins à craindre qu’elle ne soit de tout repos, et même, qu’elle ne se complique davantage eu égard aux entrepreneurs locaux de la violence armée illégitime, eux dont les ambitions pourraient se voir décuplées dans la mouvance de certains développements intervenus récemment dans la sphère sécuritaire du Moyen-Orient et de l’Afrique de l’Est.

A la vigilance opérationnelle dont ils devront faire preuve, les ambassadeurs camerounais de la paix en République Centrafricaine devront accoler à une discipline pulsionnelle à toute épreuve, le sentiment romantique étant susceptible de faire basculer une situation que la force brute se sera avérée incapable de changer. En un mot, ils devront y réfléchir à plus d’une fois avant de jouer de la gâchette.

Braves soldats de la République,

Braves enfants du Cameroun,

Braves soldats de la paix,

Braves mendiants de la paix,

Bonne chance à vous en terre centrafricaine !!!

Capitaine de Vaisseau

ATONFACK GUEMO

Chef de Division Communication – MINDEF

LA VOIX DU KOAT

Eglise évangélique du Cameroun : vers une sortie de crise…

Previous article

Affaire Tenor : l’audience renvoyée au 27 septembre  

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une