- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneSamuel Eto’o : « Personne n’a sa place assurée dans cette équipe »

Samuel Eto’o : « Personne n’a sa place assurée dans cette équipe »

- Advertisement -spot_img

Furieux de la performance de la sélection nationale fanion face aux Hirondelles du Burundi et choqué par les airs de suffisance que dégagent certains joueurs, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) n’est pas passé par quatre chemins pour ramener sur terre ceux qui estiment avoir déjà le visa pour le Qatar.  

C’est un Samuel Eto’o fou de rage qui a débarqué dans les vestiaires des Lions indomptables quelques minutes seulement après le coup de sifflet final. Non content de la prestation de ceux qu’ils appellent affectueusement ses « jeunes frères », le patron de la Fécafoot est sorti de ses gongs. « Je ne suis pas content. Je ne suis pas content, du tout. Vous représentez l’équipe nationale du Cameroun. Je me fous de qui il y a en face de vous, vous devez faire le job. J’ai pleuré pendant des années parce que je manquais mes Coupes du Monde, mais je sais quel problème j’avais. Ça ne va pas se passer tant que je suis président. J’ai pris cette présidence pour changer les choses. Et les places seront chères je vous le dit. Personne n’a sa place assurée dans cette équipe. Vous devez faire votre job. Celui qui veut venir porter le maillot de l’équipe nationale du Cameroun, il fait son job quand il est dans cette équipe, sinon il ne vient pas et je serai content, je jouerai avec des enfants», pousse-t-il devant une assistance médusée.

Lire aussi :Championnats professionnels : Samuel dans l’Eto’o des présidents de clubs?   

« Je donnerai ma vie pour mon pays » 

Et le patron de l’exécutif fédéral de poursuivre : « J‘ai été assis là 26 ans comme vous, je sais ce que vous pensez. Vous vous dites “c’est un salaud”. Mais j’ai été le meilleur, étant assis là. Et je sais pourquoi j’ai raté. Et aujourd’hui je suis président. Je vais tout vous donner, même ma vie pour que vous soyez dans les meilleures conditions. Même ma vie ! Et je vais me bagarrer avec tout le monde pour vous mettre dans les meilleures conditions. Mais quand on vient, c’est le Cameroun les gars. Le Cameroun, pour moi, il n’y a rien de plus beau. Je donnerai ma vie pour mon pays. Il n’y a rien de plus beau », conclu celui qui veut redonner au football camerounais toute sa grandeur. En bon entendeur…

 Daniel NDING 

Eliminatoires Can 2023 : Toko Ekambi assure le service minimum aux Lions indomptables 

Attendue pour empiler des buts lors de ce premier match de qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations prévue en Côte d’Ivoire, la sélection nationale fanion s’est contentée d’un maigre score (1-0) face à une équipe du Burundi dont on ne vendait pas chère la peau. Suffisant pour prendre la tête du Groupe C et devancer son adversaire du jour et la Namibie (le Kenya étant écarté par la Caf).  

Les fans des pronostics avaient donc tout faux ! Les Lions n’ont pas copieusement plumé les Hirondelles comme ils le prédisaient à la veille de cette rencontre. Le score fleuve tant attendu a finalement accouché d’une souris. Avec la sélection nationale fanion, rien n’est gagné d’avance. La preuve par 3 cet après-midi du jeudi 9 juin 2022 sur la pelouse du stade Benjamin Mkappa de Dar-es-Salam.

Face à une vaillante équipe burundaise, le Cameroun qui a récemment validé son ticket qualificatif pour la Coupe du monde Qatar 2022, n’a pu faire mieux qu’une maigre victoire (1-0). Une courte victoire logiquement acquise certes, mais difficilement conquise. Nettement dominateurs, les poulains de Rigobert Song ont surtout manqué de tranchant dans la surface de vérité adverse. Mais surtout d’engagement et d’autorité pour dynamiter le bloc burundais parfaitement installé.

Déchets dans l’animation offensive  

Si Aboubakar et Toko-Ekambi ont été menaçants d’entrée, c’est finalement l’attaquant lyonnais qui a débloqué la situation en marquant d’un superbe coup franc direct (0-1, 30e). Les Lions Indomptables ont ensuite disposé de multiples balles de break en seconde période, mais Aboubakar a vu sa tête heurter l’extérieur du poteau puis son tir repoussé sur la ligne. Toko-Ekambi, lui, a expédié sa reprise au-dessus du but adverse. Le reste, c’est une succession de déchets dans l’entrejeu et une rigueur défensive cahin-caha. Ce qu’on retient dans l’ensemble, c’est que le Cameroun a été champion de pertes de balle et a cruellement manqué d’efficacité. Quoiqu’il en soit, l’essentiel est sauf. Les Lions prennent déjà la tête de ce groupe après le match nul entre la Namibie et le Burundi lors de la 1ère journée (1-1).

Daniel NDING 

 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here