A La UneSport

Championnats professionnels : Samuel dans l’Eto’o des présidents de clubs?  

0

Alors que le président de la Fédération camerounaise de football invite les présidents de clubs d’Elite One et Two à qui une avance a été reversée au début du championnat, à fournir les justificatifs des salaires de leurs joueurs, ces derniers exigent le solde de la dotation Fécafoot et de la subvention de l’Etat au titre de l’exercice 2021/2022. 

A malin, malin et demi ! C’est le temps des comptes ; l’heure des justificatifs ! Samuel Eto’o veut continuer d’évoluer sur la pelouse de la transparence. Dans une correspondance signée par ses soins le 06 mai 2022, Samuel Eto’o exige aux présidents de clubs de fournir aux services compétents de la Fécafoot, les justificatifs des salaires des joueurs.

Lire aussi :Championnat de football féminin : le toast gagnant de Guinness Cameroun 

Informé que l’avance de 12 millions de Fcfa à eux octroyée par l’instance faitière du football camerounais a servi à tout sauf à payer les rémunérations aux principaux acteurs de ce championnat professionnel, le nouvel homme fort de Tsinga a décidé de prendre au piège, ces présidents de clubs véreux qui de surcroît, menace d’entrer en grève et paralyser la saison censée rentrer en gare au mois de juin pour se plier aux exigences calendaires de la Confédération africaine de football (Caf). Convaincu que beaucoup de ses interlocuteurs ont choisi de dilapider cette avance, le patron de l’exécutif fédéral sait qu’il les tient désormais sur une corde raison.

Présidents véreux  

A travers ce nouveau communiqué, Samuel Eto’o veut voir plus clair sur la manière avec laquelle, la première assistance de la Fécafoot a été gérée. Il est question de mettre les présidents véreux face à leurs responsabilités. Ceux qui auront effectivement régularisé la situation de leurs joueurs, recevront naturellement à nouveau l’appui de l’instance faitière du football camerounais. Ce qui n’est pas du goût des mis en cause qui veulent mettre en pratique, leur menace de boycott du championnat.

Lire aussi :Fécafoot : Samuel Eto’o veut loger le footballeur à la bonne enseigne  

A preuve, l’association des clubs d’élites du Cameroun (Acec), dans un courrier adressé au secrétaire général du Conseil de transitoire du football professionnel (Ctfp) en date du 03 mai 2022, demande la suspension de la programmation des prochaines journées notamment la phase retour, évoquant au passage, leur incapacité à payer les joueurs.

Plaintes                      

Selon les résolutions de l’assemblée générale de l’Acec tenue le 29 avril dernier, « les clubs demandent le paiement avant la phase retour du solde de la dotation Fecafoot (11.000.000), de la subvention de l’Etat de 560.000.000 Fcfa au titre de l’exercice 2021/2022, ainsi que les dotations de la Primature de 350.000.000 Fcfa destinée au fonctionnement des clubs professionnels comme cela a été le cas lors de la saison 2020/2021 ».  L’on se souvient des différentes plaintes au sein de quelques clubs où les joueurs réclament leurs salaires impayés. Le Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc) avait indiqué que 15 sur 25 clubs ne respectent pas leur engagement salarial. Du coup, le spectre d’une saison blanche plane sur le championnat. On attend de voir les retombées de la réunion de concertation prévue ce jour à Yaoundé entre les présidents de clubs et la Fécafoot.

Daniel NDING 

LA VOIX DU KOAT

Guerre en Ukraine : de qui se moque l’occident ?

Previous article

Rendez-vous : Patoranking sur scène à Douala

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une