Sport

Championnat de football féminin : le toast gagnant de Guinness Cameroun

0
Le partenariat qui a été entériné entre la Fédération camerounaise de football et Guinness Cameroun ouvre une nouvelle page dans le sponsoring du football féminin.

Le partenariat qui a été entériné entre la Fédération camerounaise de football et Guinness Cameroun ouvre une nouvelle page dans le sponsoring du football féminin.

Guinness Super League. Voici la nouvelle appellation du championnat de football féminin camerounais, à compter de ce vendredi 13 novembre 2020. Tout a été acté dans une des prestigieuses salles du Stade de la Réunification de Bépanda. Autour de la table, le président de la Fédération camerounaise de football Seidou Mbombo Njoya, la présidente de la Ligue de football féminin du Cameroun (Lffc) Céline Eko, le Directeur général de Guinness Cameroun Andrew Ross, et la Directrice Commerciale de Guinness Cameroun Félicité Ngangue.

A travers ce contrat, Guinness Cameroun s’engage à sponsoriser la Lffc, explique Félicité Ngangue. Concrètement, l’entreprise brassicole va accompagner sur deux ans la Ligue 1, en fournissant des équipementiers  (deux jeux de maillot par équipes, des ballons, des sacs de sport). «Chaque joueuse de la première ligue recevra par mois, directement dans son compte des perdiems pour l’entretien de ses équipements sportifs», précise Andrew Ross.

Le partenariat qui a été entériné entre la Fédération camerounaise de football et Guinness Cameroun ouvre une nouvelle page dans le sponsoring du football féminin.

Le président de la Fécafoot et le Dg de Guinness Cameroun.

Quels sont exactement les termes du contrat entre la Fédération et Guinness ? A quel montant renvoie le mot perdiem ? Des interrogations des médias restées sans réponse. Le président de la Fecafoot a invoqué la «clause de confidentialité». On sait quand même que les douze équipes de la première ligue bénéficieront de l’accompagnement, soit au total 300 footballeuses. La présidente de la Lffc n’en dit pas plus : «A partir du moment où la Fédération a déjà discuté des perdiems avec nos sponsors, la Ligue s’exécute. Nous avons donné un canevas aux présidents des clubs pour identifier les joueuses. Elles percevront leurs sommes individuellement et directement par le sponsor. Il y aura une traçabilité du sponsor à la joueuse, de sorte qu’il n’y ait pas d’équivoque», dixit Céline Eko. Qui poursuit : «Le football féminin est l’avenir du football. Je remercie la direction de Guinness. Vous ne serez pas déçus du football féminin camerounais. Beaucoup de Camerounais ne savent pas que depuis 2012, le football féminin camerounais a connu une grande avancée. Nous avons eu quatre participations en Coupe du Monde, deux fois les Seniors et deux fois les U-17

Lire aussi :Céline Eko : « J’ai toujours œuvré pour la promotion du football dans le Sud »

Si les joueuses tu championnat camerounais en sont encore aux perdiems, c’est parce qu’«on ne parle pas encore de championnat professionnel chez les femmes, argumente Seidou Mbombo Njoya. Nous allons vers cette voie mais on n’ira pas vite en besogne. Ce qui est certain c’est que nous sommes dans cette voie, raison pour laquelle le mot perdiem est évoqué. C’est pour donner un certain confort à ces jeunes filles qui ont beaucoup du mal, avec les promoteurs de ce football. Ne plus avoir des soucis d’équipements et d’un minimum de confort pour les joueuses, de jouer en prime time à la télévision, prouvent que nous sommes entrés dans une nouvelle ère du football féminin. Nous avons vraiment besoin d’avoir une compétition nationale de haut niveau, d’autant plus que la Confédération africaine de football lance la première édition de la Champions Ligue de football féminin sur le continent. Et c’est en ce moment que Guinness arrive. Je pense que ce partenariat va nous permettre de rehausser le niveau à cette compétition qui démarre la saison prochaine.»

Lire aussi :Eliminatoires Can 2022 : Aboubakar is back !

C’est la toute première fois que le championnat féminin bénéficie d’un pareil accompagnement. Autre nouveauté, le coup d’envoi du championnat camerounais sera donné ce samedi par une rencontre féminine. Les filles de Caïmans de Douala vont affronter le Canon Sportif de Yaoundé sur la pelouse du stade annexe de Bépanda.

Valgadine TONGA  

LA VOIX DU KOAT

Eliminatoires Can 2022 : Aboubakar is back !

Previous article

Amba world : Point de Situation du mois d’octobre dans le NOSO

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Sport