A La UnePolitique

Commune de Bangangté : Eric Niat, le nouveau chevalier du développement 

0
Commune de Bangangte : Eric Niat, le nouveau chevalier du développement 

Après d’interminables tractations, médiations et conciliabules qui ont émaillé le conseil municipal hier mercredi 19 mai 2021, le fils du président du Sénat a été élu avec 22 voix contre 18 bulletins nuls. Le désormais premier magistrat municipal de cette mairie a été finalement le seul candidat en lice après le retrait de la candidature de Robert Nyangang, premier adjoint au maire dans l’exécutif précédent.  

Le mercredi de tous les dangers ! Pour une veille de fête de l’Unité nationale, ce 19 mai 2021 a été des plus bouleversantes. Alors qu’on croyait que l’élection du nouveau maire se déroulerait cette fois comme une lettre à la poste, le scrutin a été tout sauf un long fleuve tranquille. Plusieurs fois reporté, redouté, longtemps attendu, accusé de porter des aiguillons de trouble à l’ordre public, le conseil municipal a finalement eu lieu à la tombée de la nuit, consacrant Eric Niat. C’était au terme de plusieurs tractations entre conseillers municipaux et émissaires du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) déterminés à clore la page de la succession du regretté Dr Kouamou à la tête de cette mairie, objet de nombreuses convoitises.

Lire aussi : Conseil Supérieur Bangangté de Yaoundé : les femmes entrent en scène

Résultat des courses, sur les 40 conseillers municipaux qui ont participé à ce scrutin, 21 ont accordé leurs voix  au fils de l’actuel président du Sénat, contre 18 bulletins nuls. Un vrai parcours de combattant pour le nouvel homme fort de Bangangte qui a connu une levée de boucliers dans les rangs des électeurs. Son seul péché : être la progéniture de Marcel Niat Njifendji, deuxième personnalité du pays. Taxé de fils à papa et de personnage sans véritable parcours politique, le nouveau maire refuse de répondre aux sirènes de la stigmatisation, de la provocation pour axer son mandat sur des projets qui vont dans l’intérêt général.

Le triomphe de la démocratie  

À peine élu, Eric Niat a pris d’assaut le réseau social Facebook pour remercier tous ceux qui lui ont apporté du soutien pendant ce tumultueux processus électoral. «Mes plus fidèles supporters, c’est avec un réel plaisir que je vous annonce solennellement que suis dorénavant le maire de Bangangté. Cela n’a pas été facile mais le dénouement est heureux .Je suis fier de pouvoir vous servir. Nous avons fait triompher la démocratie, socle granitique de notre grand parti, le 2 mai dernier. Aujourd’hui, 19 mai, veille de la fête de l’unité, cette victoire a une signification particulière », confie-t-il. Personnage très connu pour son élan humaniste et ses multiples actions dans le social, le nouvel homme fort de Bangangté promet de travailler main dans la main pour développer cette belle commune et une partie de notre cher et beau pays.

Lire aussi :Commune de Bangangté : Dr Jonas Kouamouo rempile

« Nous ferons de Bangangté et des 7 groupements des zones émergentes où il fera bon vivreNous attendons les investisseurs pour booster l’économie locale, ils sont déjà là et nous mettrons tout en œuvre, tout ce que nous avons tissé en amont. Nous développerons les coins et recoins de notre cité. J’exprime également ma reconnaissance aux prédécesseurs qui ont fait un important travail et nous nous devons plus que jamais d’apporter notre pierre à l’édifice. Vive la commune de Bangangté, vive le département du Ndé, la région de l’Ouest et le Cameroun, avec son sage guide le président Paul Biya», peut-on lire sur sa page Facebook officielle.

Lire aussi :Touriste : le film documentaire russo-centrafricain qui fait foule

Daniel NDING 

LA VOIX DU KOAT

Judo : Mballa Atangana perd le combat contre la Fécajudo 

Previous article

Aéroport de Nsimalen : grosse frayeur sur la piste d’atterrissage  

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une