- Advertisement -spot_img
AccueilConseil Supérieur Bangangté de Yaoundé : les femmes entrent en scène
Array

Conseil Supérieur Bangangté de Yaoundé : les femmes entrent en scène

- Advertisement -spot_img

Dans une dynamique de restructuration des instances dirigeantes de la communauté Bangangté de Yaoundé et environs, de nouvelles femmes ont été admises au sein du Conseil Supérieur. La cérémonie officielle du mardi 11 juin 2019 a été présidée par Mbeu Njike Tchuakam Dieunedort, président dudit Conseil.

Après des décennies de désordre, de polémiques et de divisions au sein de la communauté Bangangté (ville du département du Nde dans la région de l’Ouest) de Yaoundé, à cause de l’égoïsme exacerbé de certains, le représentant du Chef Supérieur à Yaoundé, Sa’ah Nzouetoum Théodore, a entrepris depuis plusieurs mois déjà, sous très haute instruction du Roi Nji Monluh Seidou Pokam. Sa Majesté avait instruit la restructuration des instances dirigeantes de toutes les associations des ressortissants Bangangté de Yaoundé et ses environs. L’objectif ici étant d’instaurer la démocratie, l’alternance et le renouvellement du personnel dirigeant, pour un mandat de 04 ans, éventuellement renouvelable à la tête des associations des fils, filles Bangangté de Yaoundé jusqu’au niveau du Conseil Supérieur, présidé actuellement par Mbeu Njike Tchuakam Dieunedort.

A l’issue des élections âprement discutées au sein de toutes ces associations, les femmes ont été admises à participer aux hautes sphères de décisions, au sein du Conseil Supérieur. Dans cette nouvelle gouvernance participative, le respect du genre reste un variable déterminant. C’est ainsi qu’une trentaine de femmes ont été élues dans leurs associations respectives, pour siéger aux côtés des hommes, dans le Conseil Supérieur Bangangté de Yaoundé et environs. Et pour symboliser ce souffle nouveau, un accueil digne de ce nom leur a été réservé ce mardi 11 juin 2019, en présence des hauts dignitaires comme, Menmafeun Tami, envoyé spécial du Roi ; ou encore le Pr Pettang Chrispin, Président général du COMENGA’NGANTE (Congrès Mondial des fils, filles et élites Bangangté).

Il faut rappeler au passage que, le Conseil Supérieur, est une supra-structure de coordination, de consultation et de résolution des conflits, entre les fils et filles Bangangté ; un cercle de réflexion stratégique pour la protection et la promotion des valeurs culturelles et traditionnelles de la communauté Bangangté en particulier. On parlera aussi de l’entente, de la fidélité, du progrès, et de la solidarité entre les fils et filles Bangangté. Le président du Conseil Supérieur, Mbeu Njike Tchuakam Dieunedort, a la lourde charge de mener à bon port, ce Conseil « New-look », durant les quatre prochaines années.

Samuel BONDJOCK

Réactions :

Mme Tchoupang Régine : Vice-présidente du Conseil Supérieur Bangangté de Yaoundé et environs

Dans une dynamique de restructuration des instances dirigeantes de la communauté Bangangté de Yaoundé et environs, de nouvelles femmes ont été admises au sein du Conseil Supérieur. La cérémonie officielle du mardi 11 juin 2019 a été présidée par Mbeu Njike Tchuakam Dieunedort, président dudit Conseil.  Après des décennies de désordre, de polémiques et de divisions au sein de la communauté Bangangté de Yaoundé, le représentant du Chef Supérieur à Yaoundé, Sa’ah Nzouetoum Théodore
Tchoupang Régine.

Nous sommes très heureuses pour cette nouvelle dynamique que notre Roi a tenu à apporter à notre Conseil Supérieur ici à Yaoundé, qui avait déjà trop de problèmes. Car depuis près de 15 ans, rien ne marchait plus normalement ; et tout le monde se plaignait. Avec toutes les nouvelles réformes que nos majestés et dignitaires ont apporté, nous espérons que les choses vont revenir à la normale. De toute façon, nous les femmes qui siégeront désormais dans ce Conseil Supérieur, nous y veillerons personnellement ; et nous apporterons toutes les propositions possibles, afin de préserver cet héritage ancestral, vieux de plus de 40 ans aujourd’hui. Rassurez-vous, notre Conseil Supérieur ne va jamais mourir.

 

Mme Tonga Claudine : Présidente de l’association Massou Central Bangangté 1

Dans une dynamique de restructuration des instances dirigeantes de la communauté Bangangté de Yaoundé et environs, de nouvelles femmes ont été admises au sein du Conseil Supérieur. La cérémonie officielle du mardi 11 juin 2019 a été présidée par Mbeu Njike Tchuakam Dieunedort, président dudit Conseil.  Après des décennies de désordre, de polémiques et de divisions au sein de la communauté Bangangté de Yaoundé, le représentant du Chef Supérieur à Yaoundé, Sa’ah Nzouetoum Théodore
Tonga Claudine

C’est un grand honneur pour nous les femmes Bangangté de participer à cette grande œuvre de construction de notre communauté. Avec l’onction de notre guide traditionnel, notre Roi, S.M. Nji Monluh Seidou Pokam ; nous sommes déterminées à faire bouger les lignes. Nous disons également « grand merci » à notre Chef de la communauté Bangangté de Yaoundé, SA’AH Nzouetoum Théodore ; ainsi qu’à notre Président du Conseil Supérieur, Mbeu Njike Tchuakam Dieunedort. Nous donnerons tout notre possible pour que notre communauté soit encore plus solidaire et forte.

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img