Miss Cameroun : l’Etat récupère enfin l’organisation

0

En désavouant le Comica suite à ces nombreuses frasques, le ministère des Arts et de la Culture a repris le concept de ce concours de beauté.

Il était temps ! Le Comité d’organisation de Miss Cameroun (Comica), n’organisera plus ce concours qui célèbre la beauté camerounaise. L’annonce a été faite via un communiqué de presse signé ce jeudi 20 décembre 2018 par Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Arts et de la Culture, Minac. Le fait de se «réapproprier au nom du gouvernement le concept Miss Cameroun, objet d’une prescription de la haute hiérarchie, est consécutive aux incidents récurrents ayant impacté négativement ces dernières années, ledit concours», explique le ministre. Et des incidents, il y en a eu à la pelle.

Caroline Biloa Kounou veut être indemnisée pour le «comportement frauduleux» causé par le Comica, et qui l’a écarté de la compétition.

Julie Frankline Nguimfack, destituée.

Faisons un flash back sur l’année 2017 où ça empestait déjà le roussi.  A l’occasion du lancement de la 13ème édition de l’élection Miss Cameroun 2017, le Comica annonce la destitution de la Miss 2016. Pour se justifier, la présidente du Comica, Ingrid Solange Amougou argue que la Miss Cheugueu Nguimfack Julie Frankline  est indisciplinée. La 1ère dauphine ayant démissionné, et les deux autres dauphines marquant leur indisponibilité, le Comica remet les attributs de la Miss à la 4ème dauphine, beaucoup plus malléable selon certaines indiscrétions. Sur son mur Facebook, la 1ère dauphine Audrey Aboula  explique : «Par le biais de cette lettre, je souhaite vous faire part de ma décision de quitter mes fonctions de 1ere dauphine Miss Cameroun 2016 que j’occupe depuis le 30 juillet 2016. Mon choix a été fait suite aux différentes incompréhensions et différentes menaces écrites et verbales enregistrées que m’envoient des membres du Comica. N’ayant jamais reçu d’avertissement écrit et ne comprenant pas vraiment les faits qui me sont reprochés, sous le conseil de ma famille et mes proches, j’ai décidé de prendre du recul et de démissionner.» Lire aussi :Elections Miss Cameroun : Entre destitution et démission

Alors que le président du jury de l’élection Miss Cameroun 2018 réfute les accusations de fraude, le conseil de la partie adverse dénonce une «association de malfaiteurs».

Caroline Nseke, la Miss Cameroun contestée.

Non content de cette salissure de l’image du Cameroun, le Comica remet ça en 2017, avec une élection contestée. On se souvient encore de la plainte de la candidate Caroline Biloa Kounou, accusant le Comica de l’avoir évincé de la course à la couronne, en la remplaçant par une autre candidate le soir de la finale. Après un combat entre les conseils des différentes parties, Ingrid Amougou avoue au finish son forfait. Lire aussi :Miss Cameroun 2018 : Une candidate exige l’annulation de l’élection

A côté de ces clichés loin d’être exhaustifs, l’organisation du concours s’est dégradée d’année en année,  des prestations à  donner un haut-le-cœur. Le Cameroun a eu mal à son image. «Les nouvelles modalités d’organisation de cet important évènement culturel par l’Etat, actuellement en étude, seront communiquées, en temps opportun», dixit le Minac. Vivement que la diversité culturelle camerounaise reprenne droit de cité dans ce concept.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More