A La UneSociété

Terrorisme au Cameroun : quatre élèves et une enseignante abattus en plein cours

0
L’horrible attaque des assaillants séparatistes a eu lieu mercredi 24 novembre 2021 au Lycée bilingue d’Ekondo Titi dans le Sud-Ouest

L’horrible attaque des assaillants séparatistes a eu lieu mercredi 24 novembre 2021 au Lycée bilingue d’Ekondo Titi dans le Sud-Ouest.

Elles sont insupportables. Ces images qui tournent en boucle sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. L’on y voit les corps sans vie d’enfants, arborant leur uniforme de classe, allongés au sol. Il y a aussi, ce parent éploré, transportant dans ses bas, le corps sans vie de son fils. La communauté éducative a une fois de plus été la cible d’attaques sanglantes des assaillants sécessionnistes.

Lire aussi :A Bamenda : Beti Assomo annonce le réajustement de la stratégie militaire 

Une dizaine d’hommes, vêtus de treillis et lourdement armés ont fait irruption mercredi, 24 novembre 2021, aux environs de 8 heures au Lycée Bilingue d’Ekondo Titi, dans le département du Ndian, région du Sud-Ouest. Ils ont ouvert le feu à l’aveuglette en direction des salles de classe où se trouvaient des élèves et des enseignants en cours. Ils ont par la suite actionné un engin explosif improvisé, relate le communiqué du ministère de la Défense.

Lire aussi :Sud-Ouest : une fillette et un gendarme tués à Bokova 

Le bilan est effroyable. Cinq personnes tuées sur le champ, dont quatre élèves et une enseignante. Sept  élèves blessés. «La réaction du 812ème peloton de gendarmerie de garde, à proximité n’a malheureusement pas permis de mettre la main sur les assaillants qui ont réussi à fondre dans la nature», regrette le Mindef. Les actions de ratissages se poursuivent sur le terrain pour retrouver les assaillants. Ils appartiendraient au groupuscule terroriste aux ordres du pseudo général d’opérette «ten toko», qui n’est pas à son premier forfait, indique le communiqué. Il est responsable de l’enlèvement et de la séquestration de quelques délégués départementaux du département du Ndian le 15 juin 2021 ; le meurtre du délégué départemental du ministère de l’Economie de la planification et de l’aménagement du territoire entre autres. La rédaction du journal La Voix Du Koat, se joint aux Camerounais pour dénoncer avec véhémence cet autre crime odieux et inhumain, et témoigner ses condoléances aux familles des victimes.

B.B.        

 

LA VOIX DU KOAT

Bassin du Lac Tchad : vers une meilleure gestion des conflits

Previous article

Digitalisation : le gros défi des Ports de l’Afrique de l’Ouest  et du Centre

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une