- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneSouveraineté monétaire : la cryptomonnaie intéresse la Commission de la Cemac

Souveraineté monétaire : la cryptomonnaie intéresse la Commission de la Cemac

- Advertisement -spot_img

Le sujet sera au menu des prochains états généraux de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale.

«L’économie formelle n’est plus une option. Une bureaucratie impénétrable nous maintient bloqués dans des systèmes qui ne nous donnent pas la possibilité d’être performants. La solution était de repenser notre philosophie économique. C’est ce que nous avons fait et la voie qui s’ouvre devant nous s’annonce comme un grand succès pour les citoyens de la République Centrafricaine, pour les générations futures, pour nous assurer un avenir prospère et sûr. Nous allons franchir une nouvelle étape avec le lancement du projet Sango, l’initiative la plus ambitieuse, innovante et surprenante destinée à transformer l’économie». Ainsi s’expliquait le Professeur Faustin-Archange Touadera lors de l’annonce, le 23 mai 2022, de l’adoption du bitcoin baptisée ‘‘Sango’’.

Pour le président Centrafricain, il n’est plus de doute que la cryptomonnaie n’est plus seulement une alternative. Dans une récente interview accordée à La Voix Du Koat, Emile Parfait Simb, Président directeur général de Global Investment Trading (GIT) et promoteur du Limocoin martelait : «Je puis vous rassurer que ce n’est qu’une question de temps. Dans les 5 prochaines années, tous les pays africains vont adopter les cryptomonnaies.»  On n’en est certainement pas loin.

Lire aussi :Après avoir adopté le bitcoin…la Rca annonce Sango 

En prélude aux états généraux de la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (Cemac), le président de la Commission Pr Daniel Ona Ondo, a tenu une réunion préparatoire le mardi 28 juillet 2022 à Malabo, en Guinée Equatoriale. Pour ces états généraux, premiers du genre, qui se tiendront du 31 août au 1er septembre 2022, le président de la Commission a instruit à ses collaborateurs de peaufiner les dossiers des travaux. Qui auront pour thème : «Fonctionnement de la Communauté».

Lire aussi :Cryptomonnaie : la Russie à la rescousse de Liyeplimal 

Les panels de discussions prévoient un partage d’expériences sur les ressources humaines, le financement, le vécu et les perspectives des organes, institutions, institutions spécialisées et agences d’exécution de la Cemac. Attaché à la relance économique de la Communauté, le Professeur Daniel Ona Ondo a également instruit le comité d’organisation de préparer tout un dossier sur le bitcoin. Ce qui laisse présager, pour les défenseurs de la souveraineté monétaire de la zone franc, qu’une règlementation sera enfin prise pour l’adoption de la cryptomonnaie.

Lire aussi :Emile Parfait Simb : «Au Cameroun 75% de la population font des transactions en cryptomonnaies en cachette» 

Partout en Afrique, au Cameroun précisément, «75% de la population (internautes) font des transactions en crypto monnaies mais d’une façon anonyme et en cachette. Créer un cadre règlementaire revient simplement à dire que désormais, au lieu de faire vos transactions en cachette, faites-les en suivant X ou Y norme et cela nous permettra de prélever aussi quelques taxes, mais également contrôler le flux des transactions qui y sont effectuées et c’est ce qu’a fait la RCA. Mais du moment où vous ne réglementez pas, vous ne pourrez rien contrôler et tout vous échappera. Donc tous les pays ont intérêt à faire comme la RCA», arguait Emile Parfait Simb.

Valgadine TONGA

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here