A La UneSanté

Riposte au Covid-19 : les chercheurs s’ouvrent à la communication

0
Riposte au Covid-19 : les chercheurs s’ouvrent à la communication

Journalistes et influenceurs outillés sur l’état des  recherches sur le covid-19 et la vaccination.

La recherche en santé humaine a considérablement évolué ces dernières années au Cameroun. Le nombre de projets de recherche en santé humaine augmente davantage chaque année. Cependant, les perceptions et les représentations de la recherche sont plombés par l’opinion publique et les leaders communautaires/politiques camerounais. Une situation qui va s’empirant avec la désinformation entretenue sur les réseaux sociaux. Un doute d’autant plus renforcé quand, on sait, comme l’affirme Pierre Alexandre Sarkis –étudiant en 6ème année Médecine-, qu’il a fallu 30 ans pour développer le vaccin contre la grippe, pourtant le vaccin contre le covid-19 n’a pris que 18 mois. L’objectif de cet atelier organisé les 3 et 4 août 2021 à Yaoundé par France Recherche Nord et Sud Sida-hiv Hépatites (Anrs) est de former et d’outiller les journalistes et influenceurs médiatiques sur l’état des lieux de la recherche, l’éthique de la recherche, l’état des connaissances sur le Covid-19 et sur la vaccination.

S’agissant de la recherche, Miriam Niba en charge du Monitoring à Anrs martèle qu’elle est basée sur l’intégrité, la transparence. «C’est le ministre de la Santé qui généralement valide la demande d’une étude clinique. Une autorisation administrative est très importante, même si elle n’est pas encore obligatoire au Cameroun, parce que les participants (patients, médecins, infirmiers) à la recherche sont recrutés dans les hôpitaux. Ces documents nous protègent sur le terrain», poursuit Miriam Niba. «Toute recherche soutenue par l’Arns s’inscrit dans le cadre des principes éthiques émis par la communauté internationale. Elle respecte les législations nationales et les textes spécifiques internationaux», dixit Marie Varloteaux, expert technique international à Anrs. Et d’ajouter : «Dans ce centre, il y a plusieurs corps de métiers et le monitoring, chargé de projet, le Technicien d’études cliniques…sont les plus importants qui garantissent la qualité des résultats. Nous avons une équipe jeune parce que les jeunes sont dynamiques.» Le Anrs intensifie notamment ses travaux en matière de recherche, sur le covid-19.

 

Journalistes et influenceurs outillés sur l’état des recherches sur le covid-19 et la vaccination

Journalistes et influenceurs outillés sur en formation.

En Afrique, le Cameroun est pionnier dans la recherche en Afrique. Il y a eu des études telles que Triomun, Acta, Namsal… Représentant régional pour l’Afrique du Laboratoire Epicentre, le Professeur Yap Boum II souligne d’ailleurs que le pays est un exemple en matière de riposte contre le covid-19. Dans son exposé qui retraçait les recherches faites au Cameroun dans la lutte contre la pandémie, Pr Yap Boum II précise que le Cameroun avait vite compris que «le confinement n’était pas une solution viable pour le pays dans la réponse face au covid. La sensibilisation, le diagnostic étaient les meilleures solutions, question de limiter la mortalité et les effets socio-économiques. Devant l’échec de la chloroquine, des chercheurs camerounais ont  mis sur pied la Doxycov. De plus, le Cameroun a aujourd’hui 18 laboratoires et 4 autres en instance pour le test PCR du covid dans les dix régions. En Côte d’Ivoire il n’y a qu’un laboratoire où le test est fait, c’est l’Institut Pasteur. Pareil au Sénégal…»

Lire aussi :Excellence Dafra : le duel des savoirs! 

Si le chercheur, co-fondateur de Kmerpad et de iDocta relève que le Cameroun est à 400.000 personnes vaccinées aujourd’hui, Pr Yap Boum II martèle par la suite : «Aujourd’hui, c’est clair que la médecine traditionnelle doit être prise en compte dans notre système de santé. Il faut une approche intégrée.»

Lire aussi :Breaking News: Nkotti François n’est plus!

Pour Raoul Doba de Preracod-Adamaoua (Plateforme régionale des radios communautaires de l’Adamaoua pour le Développement), «plusieurs choses ont été retenues à savoir l’éthique et ses principes, la conception de certaines communications autour des recherches scientifiques et surtout les dits, non-dits autour du covid et ses  différents vaccins

Lire aussi :Gestion du Covid-19 : Le bilan de santé de Manaouda Malachie

A ce jour,  plus de 2 milliards de personnes sont vaccinées à travers le monde contre le covid. Soit 27,1% de la population mondiale. La campagne vaccinale au Cameroun court jusqu’au 26 juillet 2021.

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Breaking News: Nkotti François n’est plus!

Previous article

Cameroun : le gouvernement prépare son 4ème  recensement de la population

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une