- Advertisement -spot_img
AccueilCamerounSportPrésidence de Dynamo club de Douala : Audrey Chicot Yetna, indéboulonnable

Présidence de Dynamo club de Douala : Audrey Chicot Yetna, indéboulonnable

- Advertisement -spot_img

Portée à la tête du club de Nkongmondo le 7 mai 2022 au cours de son Assemblée générale élective, la présidente exécutive Audrey Chicot Yetna a été tentée de jeter l’éponge suite à la crise qui secoue ce club depuis un mois.

«Je vais continuer avec la Dynamo. J’ai donné beaucoup d’espoirs  à ces jeunes joueurs, au peuple Bassa. Je ne peux pas permettre aujourd’hui à une poignée de personnes qui ont échoué, de me faire changer d’avis et de tout abandonner». Ainsi s’exprimait Audrey Chicot Yetna, la présidente du bureau exécutif de la Dynamo club de Douala ce mercredi, 10 août 2022 lors de la conférence de presse donnée par cette dernière au siège du club au carrefour Agip.

C’est que, depuis quelques semaines et même quelques heures avant l’échange avec les journalistes, l’idée de claquer la porte et de tout abandonner  trottait dans l’esprit de celle qui a été portée à la tête du club de la Dynamo le 7 mai 2022. Le club de Nkongmondo fait face à une crise interne depuis près d’un mois. Crise née du malentendu sur la participation ou non du club à la Coupe du Cameroun. L’on se souvient que le 12 juillet 2022, le club du peuple Bassa Bati Mpoo avait été battu par forfait par le Tout Puissant d’Obang lors des 1/32e de finale de la Coupe du Cameroun. Le club s’était présenté au stade avec un effectif  de sept joueurs et avait abandonné la rencontre à la 27eme minute. Depuis lors, le club peine à retrouver sa sérénité affichée lors de la prise des commandes du nouveau directoire.

Lire aussi :Côte d’Ivoire/Charles Memel Kacou : l’As de l’innovation 

Outrée  et courroucée  par cette crise imputée à une partie du bureau exécutif et le comité des sages, Audrey Chicot Yetna a donc  failli jeter l’éponge. Aussi, est-elle accusée de mal gestion du club et de diriger de façon unilatérale l’équipe. Des accusations balayées du revers de la main par  la présidente directrice générale de MSMI. «Jusqu’à ce matin, en venant ici, j’avais la ferme intention de quitter le club» a-t-elle avoué. «Je n’ai jamais pris une décision, même dans des situation urgentes toute seule. Je m’en réfère toujours au moins à une demi-dizaine de mes proches collaborateurs. Dernièrement, lorsque j’allais en Russie, j’ai délégué les pouvoirs au vice-président. Je pouvais bien gérer le club à distance. Vous savez que cela est possible aujourd’hui. Je ne suis pas quelqu’un qui concentre les pouvoirs», se défend la dirigeante.

Lire aussi :Fecafoot/Le Coq Sportif : Samuel Eto’o remet la balle au centre 

Depuis son avènement à la tête des ‘‘Bon Ba Djob’’ -les enfants de Dieu en langue Bassa-, «le bilan est plutôt positif», affirme Ferrant Malabo, le directeur sportif. Le club se dirige inéluctablement vers le professionnalisme. «Hier, la Dynamo ne disposait pas de siège, c’est désormais chose faite. Les salaires sont payés à temps. Nous disposons d’une infirmerie et d’une salle de Kinésithérapie», se réjouit le directeur sportif. Les joueurs ont vu leurs conditions de travail améliorées en l’espace de deux mois. Le paiement des salaires et même des arriérés, le paiement des primes de matchs et des entrainements sont désormais une réalité dans cette équipe qui tirait le diable par la queue. Les résultats sportifs ne sont pas en reste. Logé dans les profondeurs du classement de Mtn élite two avec 4 points, la nouvelle équipe dirigeante a réussi à se maintenir en élite 2. Des performances qu’entend poursuivre Audrey Chicot et son équipe au cours de la prochaine saison sportive. L’objectif étant la montée en 1ère division.

Blanchard BIHEL        

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img