A La UneCulture

Patrimoine immatériel de l’humanité : le Ngondo en bonne voie

0

Ce rendez-vous culturel de plus de cent ans du peuple Sawa fait ses derniers réglages pour déposer sa candidature à l’Unesco.

Le processus d’inscription du Ngondo au patrimoine mondial de l’Unesco est en cours de finalisation. Le dernier acte au niveau du Cameroun qui constitué de la validation du dossier technique du projet a été ouvert le mercredi 27 septembre 2021. C’est ce dossier qui sera transmis à l’Unesco.

Sa Majesté Jean Yves Eboumbou Douala Manga Bell, Roi du canton Bell.

Les travaux de mercredi dernier étaient présidés par Sa Majesté Jean Yves Eboumbou Douala Manga Bell, Roi du canton Bell et président en exercice du Ngondo. Autour de la table, il y avait notamment une délégation du ministère des Arts et de la Culture, Minac, conduite par l’inspecteur général Théophile Eyango.

Lire aussi :Ngondo : Sa Majesté Douala Manga Bell prend les rênes

«On parle du Ngondo de manière ordinaire mais qu’est-ce que le Ngondo ? Nous essayons de traduire le Ngondo sur le plan technique et scientifique  afin de démontrer la valeur de ce patrimoine pour qu’il soit classé au patrimoine de l’humanité», a indiqué le directeur du patrimoine culturel au Minac, Suzanne Pulchérie Nnomo Ela. Il sera donc question pour l’équipe technique du Minac, de peaufiner le dossier pour qu’il soit déposé d’ici décembre au patrimoine immatériel de l’Unesco.

Lire aussi :Performance : le canton Bell récompense l’excellence scolaire

Comme l’a souligné le président en exercice du Ngondo, «c’est une rencontre extraordinaire importante. Le Ngondo est l’une des institutions qui rassemble une grande partie du peuple Sawa. A partir du moment où nous avons l’honneur d’être reconnus dans une organisation du patrimoine mondial comme l’Unesco, c’est quelque chose qui entre dans le cœur de tous les Sawa. C’est un grand honneur pour nous de participer à la vie de l’humanité».

Si le processus devient concluant, et «même si vous êtes en fin de mandat, l’histoire retiendra que c’est sous votre présidence que le dossier a été déposé à l’Unesco», a soutenu Suzanne Pulchérie Nnomo Ela  à l’endroit de SM Jean Yves Eboumbou Douala Manga Bell.

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Affaires : Olea Cameroun tacle son directeur général

Previous article

Action sociale : Bolloré rhabille l’école communale de Mambanda

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une