ActualitéSociété

Obsèques de Victor Fotso : Laure Njitap libre d’exécuter les dernières volontés du défunt

0
Le Tribunal de Grande instance de Nanterre qui a rejeté la demande de l’autopsie lors de l’audience de mercredi dernier, vient de trancher. Laure Toukam Fotso, la fille et confidente de son défunt papa, a obtenu quitus du juge pour procéder à l’inhumation selon les dernières volontés du milliardaire et conformément aux us et coutumes en pays Bamiléké.

Le verdict est tombé il y a quelques heures! Ceux qui espéraient que l’affaire s’éterniserait, viennent d’être désillusionnés. Le patriarche Victor Fotso ira reposer pour l’éternité auprès de ses ancêtres. L’inhumation du défunt maire de Pete Bandjoun aura bel et bien lieu demain samedi 20 juin. Ainsi en a décidé le Tgi de Nanterre en France qui a tranché au sujet d’une plainte avec constitution de partie civile déposée auprès du Procureur de la République près le Tribunal pour mort suspecte du milliardaire par John Fotso. Deux jours après avoir rejeté la demande d’autopsie introduite par les avocats de ce dernier, le Tribunal qui a récusé toute idée de profaner la dépouille du capitaine d’industrie, a donné l’autorisation à Laure Toukam Fotso d’exécuter les dernières volontés du fils de « Ma’a Maptué ». En d’autres termes, la fille et non moins confidente de l’homme à qui Bandjoun doit tout son rayonnement, a reçu le quitus de respecter scrupuleusement tout ce qui a été consigné par son défunt papa dans le carnet secret qu’elle détient.

Lire aussi :Victor Fotso : Fô Wa Gabigung est mort ! Vive le roi ! 

L’ultime adieu dans la dignité

Après 16 jours d’hospitalisation, Victor Fotso est décédé à 94 ans, le 19 mars des suites d’une insuffisance cardiaque terminale doublée d’une insuffisance rénale terminale. Il sera donc question entre autres, de procéder à l’inhumation conformément aux us et coutumes en pays Bamiléké. En attendant la fin de la pandémie Covid-19 pour procéder aux obsèques et à la succession à la grande place de la chefferie de Hiala. Laure Toukam Fotso qui bénéficiait de l’écoute très attentive de son père, a donc du pain sur la planche. L’organisation de l’ultime adieu au patriarche Victor Fotso n’étant pas une mince affaire. Toutefois, elle bénéficiera du soutien et de l’appui de ses frères et sœurs qui ont pour souci d’assurer un bon déroulement de cette cérémonie qui sera très courue. Tout comme les populations de Bandjoun qui ont hâte que la dépouille de celui qu’ils appelaient affectueusement «Fô Wa Gabigung » arrive sur ses terres afin de lui dire au-revoir dans la dignité. Un personnage hors du commun qui a consacré sa vie à s’investir sans compter dans les œuvres de développement en appui à l’action du gouvernement.

Daniel NDING

 

 

LA VOIX DU KOAT

Grève à Nexttel Cameroun : 50 employés licenciés

Previous article

Université de Douala : les nouveaux responsables installés

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité