- Advertisement -spot_img
AccueilJacques Zoua : «Nous irons en Egypte avec l’ambition de conserver notre titre»
Array

Jacques Zoua : «Nous irons en Egypte avec l’ambition de conserver notre titre»

- Advertisement -spot_img

Dans une interview accordée à nos confrères du journal Goal, l’attaquant d’Astra en Roumanie présente les chances des Lions indomptables à la prochaine Coupe d’Afrique des nations, du nouveau staff technique et de l’ambition de son ex coéquipier Samuel Eto’o, d’embrasser une carrière d’entraîneur.

Après la Suisse (Bâle), l’Allemagne (Hambourg et Kaiserslautern), la Turquie (Kayserispor), la France (Gfc Ajaccio) et la Belgique (Beerschot Wilrijk), Jacques Zoua découvre, à 27 ans, la Roumanie. Une nouvelle expérience pour l’attaquant camerounais, qui s’est engagé cette saison avec Astra. « J’aime bien les challenges, découvrir de nouveaux pays, de nouvelles cultures, de nouvelles mentalités. Je n’ai pas de problèmes ici. Tout va bien. Le plus important pour un footballeur, c’est d’être bien dans sa tête, c’est le cas ici », avait-il lancé au micro de nos confrères de Foot Mercato. Interrogé mercredi dernier par nos confrères du journal Goal, le natif de Garoua a fait le tour de l’actualité des Lions indomptables qui ont validé leur ticket qualificatif en battant les Comores (3-0) à Yaoundé samedi dernier.

Pour le footballeur formé au Coton sport de Garoua, c’est toujours une fierté de se qualifier pour une phase finale de Coupe d’Afrique. « C’était notre objectif, on l’a atteint et on est tous très contents, que ce soit les joueurs, le staff et les supporters. Il y avait une super ambiance. Tout le monde a dansé dans le vestiaire comme à l’hôtel après le match. C’était une grande fête pour tout le monde, et c’est aussi ça notre force. Au Cameroun, on gagne ensemble et on perd ensemble», confie-t-il. Conscient qu’en face, il y avait une équipe qui était déterminée à décrocher sa première qualification pour la compétition, Jacques Zoua qui a vécu le match depuis l’infirmerie parce que blessé la veille, croit toutefois savoir la recette miracle des champions d’Afrique en titre. « On a préparé le match comme si on jouait une très grosse nation, avec beaucoup de sérieux et d’engagement toute la semaine. Certes ce n’était que les Comores, mais on les savait capables de nous surprendre. On les a beaucoup respectés et c’est pour ça que le résultat a été autant en notre faveur je pense », explique le globe-trotter qui confesse que la force du Onze national reste la solidité du groupe.

Lire aussi :Can Gabon 2017 : Le Cameroun Champion d’Afrique

Etant donné que la Confédération africaine de football (Caf) a retiré l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2019 au Cameroun, l’avant-dernier du Groupe avec 5 points, a demandé la disqualification des Lions Indomptables.

Le Cameroun favori

A la question de savoir comment l’ancien artificier de Kaiserlautern a accueilli la nouvelle du retrait de la Can 2019 au pays des Lions, il confie que la pilule a été difficile à digérer. « On était très heureux d’organiser la Can, mais ce n’est que partie remise. Si la Confédération africaine de football a décidé de nous retirer l’organisation, c’est qu’ils doivent avoir de bonnes raisons et il faut les accepter. Là, on va avoir du temps pour se préparer et faire quelque chose de bien dans deux ans. On va pouvoir faire plus que ce qui était prévu au départ. Du coup, je pense que ça peut être un mal pour un bien finalement », explique-t-il avant de déclarer que sur le papier le Cameroun reste favori parce que tenant du titre. « C’est une pression qu’on ne doit pas avoir pour autant. On doit aller là-bas avec l’ambition de conserver notre titre et je pense qu’on est en capacité de le faire ».

Quid de l’apport du nouveau staff technique dans la tanière ? Jacques Zoua ne tarit pas d’éloges pour le duo de techniciens néerlandais qui a connu le très haut-niveau en tant que joueur et apporte beaucoup au groupe. « Il (Seedorf Ndlr) a fait du bon boulot, Il parle souvent avec nous, tente d’apporter son professionnalisme. Il s’est très bien intégré et pour lui il est déjà camerounais. Il a aussi un très bon staff avec Patrick Kluivert, Jean-Alain Boumsong et Joël Epalle. Ce sont des gens qui nous comprennent, qui savent ce que l’on vit, avec lesquels il est facile de travailler. Leur présence est très bénéfique pour nous ». Idem pour Samuel Eto’o qui a récemment affiché sa volonté d’entraîner un jour le Cameroun. A en croire l’ancien sociétaire du Gazélec Fc Ajaccio, le quadruple ballon d’or africain peut faire un bon sélectionneur et « ça ne peut être qu’une bonne idée ». Et de conclure que « c’est quelqu’un qui connaît le métier et je pense que c’est plus facile pour quelqu’un comme lui de gérer un groupe. En plus, il a joué pour la sélection et il connaît les problèmes qu’il peut y avoir ».

Lire aussi :Samuel Eto’o : « faites-nous aimer le football !»

Daniel NDING

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here