A La UneFaits Divers

Incendie criminel à Douala : encore un mort !

0
La dernière victime –un parent de Samuel Eto’o Fils- hospitalisée à l’hôpital général a rendu l’âme dans la matinée du lundi 14 décembre 2020. Six morts déjà sur le carreau. Au quartier New-Bell, c’est la consternation. Du côté des autorités publiques règne l’indifférence.

La dernière victime –un parent de Samuel Eto’o Fils- hospitalisée à l’hôpital général a rendu l’âme dans la matinée du lundi 14 décembre 2020. Six morts déjà sur le carreau. Au quartier New-Bell, c’est la consternation. Du côté des autorités publiques règne l’indifférence.

Drame. C’est peu de le dire. La scène tragique digne d’un film d’horreur qui s’est produite au quartier New-Bell à Douala le 11 décembre  2020 est d’un lourd traumatisme. Il est 6h, quand l’auteur du drame, Bakal Roger (âgé de 70 ans) décide d’en découdre avec la famille de sa nièce Ngo Baka Brigitte. «Il s’est infiltré dans la maison en se déguisant en femme. Noël (le fils de Brigitte environ 15 ans) le voit quand il sort puiser de l’eau à 6h question de prendre sa douche pour l’école, sauf qu’il se dit qu’il s’agit d’une voisine. A son retour, il tombe face à face avec le grand père Bakal Roger qui sort de chez eux, vêtu d’une robe et un foulard noué sur la tête. A l’aide du briquet qu’il tient en main, le grand père va mettre le feu dans la maison de sa nièce. L’enfant s’est mis à crier au secours. Alors que le grand père voulait prendre la fuite, Noël l’a poussé dans les flammes», se souvient Généviève, la voisine.

Elle ajoute : «C’est depuis des années que son oncle menace de faire du mal à Brigitte ainsi qu’à ses enfants. Il répétait toujours que c’est inacceptable que son frère se soit marié et ait eu des enfants, mais lui pas. Il aimait dire à qui veut l’entendre qu’il va en découdre avec la famille de son défunt frère avant de mourir. On n’a jamais compris la raison de cette haine, d’autant plus que c’est son frère qui lui avait cédé l’espace pour se construire, juste près de lui.»
Le fils de Djamila, fille de Brigitte va trouver la mort dans les flammes. Il devait avoir 2 ans ce 30 décembre. La demi-sœur de Brigitte lui avait remis ses deux enfants. Des enfants de 2 mois et 1an malheureusement brûlés vifs. Le voisin Audrey Mbondje Jacques, âgé de 28 ans, qui venait à la rescousse va succomber suite à ses brûlures à l’hôpital général de Douala. 24h après, c’est le nommé Bakal Roger qui est emporté par ses brûlures.

Lire aussi :Douala/New-Bell : Un incendie criminel fait cinq morts

Hier lundi 14 décembre, Ngo Baka Brigitte, cousine de la tante de Samuel Eto’o Fils, a rendu l’âme. Djamila, Sonie, Christelle et le petit Noël deviennent orphelins. Djamila, 18 ans, est sous le choc. «Elle a perdu son fils dans les flammes et maintenant on lui apprend que sa mère n’a pas survécu. Elle a fané en l’espace de quelques jours. Elle n’arrive même plus à pleurer. D’ailleurs personne n’y arrive ici. On va pleurer qui et laisser qui ? Le sommeil nous a quittés au quartier.» La désolation n’est pas assez saisissante pour les autorités administratives de la ville, qui entretiennent un silence imperturbable. Pareil que les élus locaux.

Lire aussi :Décentralisation : Douala sollicite 56 milliards FCFA en 2021

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Décentralisation : Douala sollicite 56 milliards FCFA en 2021

Previous article

Fin d’année : Douala fait sa Fiesta

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une