- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneDroit à l'information : une véritable chimère vu par le concept des...

Droit à l’information : une véritable chimère vu par le concept des médias mensonges 

- Advertisement -spot_img

Par  Charly  KENGNE 

Expert en questions sécuritaires

En ce nouveau millénaire, en proie à de nombreux maux, il va s’en dire que les médias jouent un rôle prépondérant dans les comportements des citoyens de ce monde, hors il ressort clairement que les grands événements qui ont marqué ce siècle ont été plus ou moins influencé par les médias et pour ma part de façon à tromper les masses. D’où les raisons de cette thématique. Alors c’est quoi le concept de “médias mensonge ” ?

Il s’agit là d’une manière de manipuler l’opinion. D’aucuns l’utilise (super puissances) dans ce qu’on pourrait appeler ” la propagande de guerre” qui consiste à manipuler une opinion. Par exemple si on est les États-Unis d’Amérique ou la France et qu’on décide de faire une guerre contre un pays, on ne va évidemment pas dire qu’on veut voler son pétrole, son gaz, ses richesses, contrôler la zone stratégique, et donc on va dire qu’on vient pour la démocratie, pour protéger les minorités, pour l’émancipation des femmes, pour lutter contre le terrorisme (et c’est là le prétexte parfait).

Lire aussi :Géostratégie : l’Afrique, terrain de bataille des médias occidentaux

Comme pour dire que la propagande se caractérise par le fait de toujours cacher les intérêts économiques,  politiques, culturelles et stratégiques pour mettre en avant ce qu’ils qualifient de valeur et ce, sous le prisme de la propagande médiatique qu’ils contrôlent bien.

Différence entre communication, journalisme et information

Pour faire simple : la communication vise la promotion d’un service, d’un produit, ou d’une personne. Le journalisme, lui, vise à informer son public d’une actualité. Les professionnels de la communication comme les journalistes peuvent écrire des articles, faire de la télé, passer à la radio.

La communication c’est un message avec une cible précise et un but précis. Il ne faut pas la confondre avec l’information qui se veut objective, avec des sources et des points de vue variés.

Droit à l’information véritable mensonge international et instrument de de propagande 

Par ces petits rappels,  je veux faire comprendre à l’opinion nationale et internationale que ce qui leur a été vendu jusqu’aujourd’hui et que l’Occident appelle le “Droit à l’information” est une chimère. La planète terre est mal informée, la désinformation est un credo pour toutes ces chaînes qui aujourd’hui nous vendent l’illusion de toujours nous apporter la bonne information dans nos ménages, familles et en société. Et je vais vous dire pourquoi !

Commençons par le principe de ce que les médias ont eux-mêmes qualifiés de “LIGNE ÉDITORIALE”. N’est-ce pas là même un mensonge international pour légitimer son penchant idéologique face à une information qui se veut être objective, avec des sources et des points de vue variés ?

Lire aussi :Citoyenneté : La perfidie intellectuelle de certaines ONG au Cameroun 

Pour mieux me faire comprendre,  prenons le cas de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire, regardons la manière avec laquelle les médias occidentaux ont traité cette information. Tous étaient unanimes sur le fait que ce soit Alassane Dramane Ouattara qui a gagné les élections présidentielles au grand mépris même de la cour constitutionnelle qui avait reconnu la victoire du président Laurent Koudou Gbagbo. Comble du sort même nos médias locaux (certains) avaient repris cette fausse information à leur compte.

Lire aussi :France Médias Monde : Le Mali dit non au mariage forcé

Autre élément de ce mensonge international sur le “Droit à l’information” qui est une chimère, rappelez-vous en 2019, 2020 lorsque les ong tels que Human Wright Watch, Amnesty International, International Crisis Group, le Conseil Norvégien pour les réfugiés relayaient cette information qui passait en boucle sur les médias mainstream et leur relais locaux, comme quoi la crise au NOSO était la pire crise humanitaire jamais oubliée de cette décennie. Un autre grossier mensonge oubliant expressément la crise au Yémen où vous avez une coalition internationale constituée de la France,  l’Angleterre,  l’Allemagne, les USA tous derrière l’Arabie saoudite qui, matin, midi, soir bombarde le Yémen depuis près de 10 ans aujourd’hui avec une conséquence humanitaire assez dramatique. On parle là-bas de deux (02) millions de déplacés internes,  un (01) million de réfugiés,  plus de 90 000 enfants souffrants de famine et de mal nutrition et un peu plus du triple menacés de famine et mal nutrition. Aucun accès au service social de base, d’ailleurs les malades (enfants, femmes,  personnes âgées) meurent dans les hôpitaux chaque jour faute de médicaments… Normal ce pays est sous embargo. Voilà donc le véritable rôle des médias qui cachent cette vérité à la face du monde.

Lire aussi :La France, les chats, et la République Centrafricaine

Comme autre élément, je convoque également ici les attentats de Charlie hebdo. C’est fou cette hypocrisie internationale très bien entretenue par les médias. Le monde pendant pratiquement un an, n’a pas respiré parce-que 12 journalistes français ont personnellement cherché leur mort en s’attaquant à la religion musulmane (caricaturant en mal une photo du prophète Mahomet). Indignation sélective qui a poussé le monde (occident et quelques supplétifs de chef d’Etat Africain) à se rendre à Paris pour une marche en l’honneur de la liberté de la presse… Rien qu’à y penser j’en souris. Pour ceux qui ne le savent pas, le week-end de cette même semaine des attentats de Charlie hebdo, 144 étudiants Kenyans avaient été assassinés par des bandes armées que je n’ai vu aucune indignation de la part des médias occidentaux encore moins de leur confrère africains. Je ne parlerai même pas de cette crise humanitaire en RDC qui a déjà fait plus de trois millions (03) de morts sans que cela n’émeuvent personne encore moins les médias occidentaux en proie à la bonne information à ce qu’il paraît. Pourtant ce sont bien leur multinationale qui opère de ce côté-là.

Pour ceux et celles qui l’ignorent encore c’est celui qui paye la note qui commande le menu. C’est à dire que la plupart de nos médias nationaux comme internationaux ne sont pas là pour vous informer mais plutôt pour communiquer dans l’intérêt de ceux- là qui les financent. Comme l’a écrit Edward Herman et Noam Chomski dans leur livre “La fabrication du consentement : le rôle des médias mensonges en démocratie ” je cite : “Les médias ne sont pas là pour informer le public, mais pour lui faire accepter les décisions, les choix, les stratégies des gouvernements et ceux qui les financent“.

J’ai pour habitude de toujours vous rappeler que les vérités du monde ne vous seront jamais révélées au journal du 20h. Je suis parfois sidéré d’entendre les Africains,  les Camerounais en particulier s’attarder sur des “slogans de propagande médiatique” comme quoi certains médias rendent compte au-delà de l’image. Mes chers frères et sœurs,  aucun média ne rend compte,  du moins la plupart,  tous sont au service de ceux qui les nourrissent et dites-vous bien que il est préférable d’être nourri de l’intérieur que de l’extérieur.  Parce-que ceux qui financent de l’extérieur, l’histoire démontre à suffire que leurs agendas sont toujours contraire à celui des gouvernements et donc du bien-être des populations.

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img