A La UneInternational

Coopération : le Sahel veut juguler l’intervention de l’Union européenne dans son espace

0
Coopération : le G5 Sahel veut juguler l’intervention de l’Union européenne dans son espace

Avec la participation de plusieurs ONG, un colloque sur la crise sécuritaire, politique, économique et environnemental qui sévit depuis une dizaine d’années dans le Sahel se tiendra du 27 au 28 juin 2022 à Nouakchott en Mauritanie, en collaboration avec le Gouvernement mauritanien.

Nouakchott, la capitale mauritanienne abritera du 27 au 28 juin 2022, le colloque Europe-Afrique, Spécial Sahel, sur le thème : «Sahel : Développement, gouvernance et droits humains pour la sécurité des populations». Cette rencontre de deux jours, organisée sur initiative de Maria Arena, (S&D MEP) ; Emmanuel Del Re (EUSR Sahel) en collaboration avec le gouvernement de Mauritanie et les ONG Fight Impunity et No Peace without verra la participation de Son Excellence Mohamed Ould El Ghazaouani, président de la République islamique de Mauritanie. Le Chef de l’Etat mauritanien sera entouré de plusieurs autres personnalités à l’instar de : Mme Finda Koroma, Vice-présidente de la Commission de la CEDEAO, des représentants des sociétés civiles des 5 pays du Sahel, des intervenants et experts venus d’Afrique et d’Europe et des invités spéciaux.

Lire aussi :Elections à la Caf / Patrice Motsepe : programmé pour gagner ! 

Le colloque de Nouakchott vise 5 grands objectifs, à savoir : améliorer les connaissances et éclairer les parlementaires européens sur les enjeux dans la Sous-région et les outiller avec les éléments d’analyse pour pouvoir réfléchir au rôle de l’UE dans le Sahel ; analyser les rôles et les limites de l’intervention des partenaires internationaux des pays de la région en vue d’approfondir la réflexion sur les réels besoins d’interventions en faveur de la stabilité, des droits humains et de la paix dans la région ; écouter les populations locales et les analystes locaux pour mieux intégrer leur point de vue dans la définition des politiques de l’UE dans la région ; formuler des recommandations en direction des décideurs africains et internationaux en vue d’u retour à la stabilité dans les pays de la région ; impliquer le grand public et la jeunesse dans la réflexion sur les thèmes de la stabilité et des droits humains de la région.

Lire aussi :Les diasporas africaines s’invitent sur le stand du Conseil de la communauté marocaine 

Le colloque se tient dans un contexte marqué par l’enlisement des crises sécuritaire, politique, économique et environnementale dans la zone sahélienne depuis une dizaine d’années. L’idée est par ailleurs d’évaluer l’efficacité des politiques, stratégies, instruments et dispositifs déployés par les bailleurs de fonds depuis plusieurs années pour mettre fin aux violences dans cette région du continent africain. «Ces dernières années ont été sanglantes dans tous les pays de la région, causant des milliers de morts civils et militaires. Les violences ont causé le déplacement de plus de quatre millions de personnes. Le colloque de Nouakchott, sera l’occasion pour réfléchir sur besoins et réalités vécus par les populations vivant dans des conditions économiques, sociales, climatiques et sécuritaires difficiles», indiquent les organisateurs dans le communiqué de presse de l’événement.

Alors que jusqu’ici, les interventions de l’Union européenne et des partenaires internationaux n’ont toujours pas produit les résultats attendus pour faire face aux défis majeurs de la région, ce colloque Europe-Afrique, Spécial Sahel permettra certainement de scruter d’autres solutions pour une meilleure résolution de l’insécurité multiforme qui perdure dans le Sahel.

H.N.                           

 

LA VOIX DU KOAT

Scène : faites place, l’Héroïne est là !

Previous article

Musique : Mola Mongombe, une valeur sûre

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une