- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneCinéma : les LFC Awards s’ouvrent à l’international

Cinéma : les LFC Awards s’ouvrent à l’international

- Advertisement -spot_img

A côté du film sénégalais «Que le père soit», plusieurs longs et courts métrages guadeloupéens, ivoiriens, tanzaniens…rivalisent dans différentes catégories de la cinquième édition des LFC Awards. Avec eux, des films camerounais.

Il est impossible de tracer des frontières au cinéma. Françoise Ellong a bien compris. La promotrice de LFC Awards innove dans l’acte 5 de la soirée glamour baptisée Le Film Camerounais (LFC) Awards. Le 24 novembre 2022 dans la salle de Canal Olympia de Douala, c’est toute l’industrie du cinéma africain, caribéen et diasporien qui sera célébrée. Le lancement de la 5ème édition, ce mercredi 19 octobre 2022 autour de la conférence de presse, a permis de présenter les films, acteurs et autres performeurs en compétition.

Lire aussi :Patience Eding : «Les images que les Ong nous ramènent de l’Afrique, c’est des enfants qui pleurent, des gros ventres» 

Longs-métrages internationaux, Courts-métrages internationaux,  Documentaires longs internationaux, Documentaires courts internationaux, sont les catégories qui opposent les productions sénégalaise (Tumeur Noire de Babacar Sougou, Patients 115 de Jules François Preira…), sénégalo-congolaise, ivoirienne (Thérapie, Traverser de Joel Akafou), tanzanienne, guadeloupéenne, malgache. On a aussi les films du Lesotho, avec ‘‘It is not a burial, it’s a resurrection’’ de Lemonhang Jeremyiah ; ‘‘Les Aventures du Bokar’’ de Ousmane Samassekou du Mali, ‘‘En Route Pour Le Milliard’’ de Dieudo Hamadi de la République démocratique du Congo ; ‘‘Mada’’ de Laurent Pantaleon de l’île de la Réunion.  Lire aussi :Benin/Bienvenu Adjevi : «J’aimerais un jour partager la scène avec Thomas Ngijol»  

Ce n’est pas une innovation pour les LFC Awards de récompenser les métiers de l’ombre au cinéma, c’est tout de même l’une de ses spécificités. Et cette année, le prix sera remis à la scripte Zénabou Pomboura. Les distinctions habituelles sont au programme : Meilleur montage, Meilleur costume, Meilleur maquillage, Meilleur image, Meilleur scénario, Meilleur acteur dans un 1er rôle, Meilleure actrice dans un 1er rôle, Meilleur acteur dans un 2nd rôle, Meilleur actrice dans un 2nd rôle, Documentaires longs, Documentaires courts, Meilleur court-métrage, Meilleur scénario court-métrage, Meilleur acteur dans un court-métrage, Meilleur actrice dans un court-métrage.

Lire aussi :Bénin/Théâtre Francophone : Les Grands Prix Afrique 2022 brisent les chaînes de l’esclavage 

Dans la catégorie Meilleur film, cinq œuvres camerounaises sont aux prises. ‘‘Prédiction’’ de Salem Kedy, ‘‘La Vallée des Aigles’’ d’Olivier Assoua, ‘‘Kankan’’ de Joseph Akama qui ne cesse d’engranger des distinctions, le film à sensation ‘‘Accord’’ de Lea Malle Frank Thierry, qui a fait salle comble lors de ses différentes diffusions à Canal Olympia Cameroun et à travers l’Afrique. Last but not the least, le film qui a remporté l’Ecran d’Or au festival Ecran Noir 2022, ‘‘The Planter’s Plantation’’ du jeune réalisateur Eystein Young Dingha.  Pour les prix Lfcinéphiles, ce sont les cinéphiles qui doivent voter leur acteur et actrice préférée. Les candidats sont : Hortavie Mpondo, Julia Samantha Edima, Stéphanie Tum, Epule Jeffrey, Libota Mc Donald et Rigobert Tamwa.

Lire aussi :7ème art au Cameroun : Ndinga, mon amour 

«Pour les nominations, le comité des nominations n’a pas été présidé par un Camerounais. L’idée des LFC Awards est de faire preuve d’impartialité et de neutralité. Du coup, nous avons un pays invité. Cette année, c’est la Côte d’Ivoire qui a présidé aux sélections des films. C’est Sylvain Agbre, Directeur général des salles de cinéma Majestic en Côte d’Ivoire, qui nous a honorés à travers ce travail impartial», précise Françoise Ellong.

Lire aussi :Julia Samantha Edima : «Le personnage n’a rien à voir avec ma personnalité» 

Pour cette édition portée par la marraine Brenda Shey Elung, entrepreneure du cinéma en Afrique, la communauté urbaine de Douala a apporté sa touche. «La mairie de Douala a décidé de rapprocher le cinéma des populations. Autour du concept ‘‘Les escales ciné de Douala’’, nous aurons une semaine entière de cinéma à Douala. Du 18 au 23 novembre, nos films camerounais seront projetés dans les rues des six arrondissements de Douala. Chaque arrondissement aura deux jours de projections, avec le concours de Françoise Ellong. Nous voulons magnifier nos enfants qui créent des films incroyables, des films qui sont regardés ailleurs, mais pas connus au Cameroun», annonce le 1er adjoint au maire de la ville, Dr Gérémie Solle.

Lire aussi :Valérie Ayena : du catwalk pour le grand écran 

De plus, poursuit le Dr Gérémie Solle, la mairie a consenti à soutenir davantage les LFC Awards et le cinéma camerounais. Raison pour laquelle, elle a prévu «organiser une soirée de projection de films camerounais, avec comme invités des entreprises qui se démarquent par leur bonne pratique des responsabilités sociétales des entreprises. Nous allons les inviter à investir dans le cinéma camerounais. La ville de Douala va également offrir «Le prix de la ville», une sorte de prix spéciaux, lors de la grande soirée des Awards

Valgadine TONGA

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img