ActualitéSport

Chantiers de la Can à l’Ouest : un satisfecit en demi-teinte

0

La visite d’évaluation du ministre de l’Habitat et du Développement urbain des infrastructures routières et des chantiers de la Can 2021, laisse un sentiment mitigé.  

Malgré le contexte particulier lié au coronavirus, la ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), tient à galvaniser les entreprises prestataires, pour l’accélération et la livraison des chantiers dans les délais contractuels. Célestine Ketcha Courtès  est descendue dans les chantiers à l’Ouest, les 18 et 19 juin 2020, pour une mission d’évaluation. C’est par le chantier de réhabilitation de la voie, Inter boulevard Paul Biya – entrée stade de Bandjoun, et la voie qui ceinture le stade, que le Minhdu a entamé sa visite. Le prestataire Ets Tous Travaux est invité à redoubler d’ardeur, pour finaliser les travaux restant.

Le grand satisfécit de sa tournée dans la région de l’Ouest est sans doute les 100 logements sociaux de Kouekong à Bafoussam, réalisés à 100% par l’entreprise Alliance construction Cameroun. La chancelière du développement urbain au Cameroun, a poursuivi son inspection sur le tronçon carrefour Nkam – Afrique construction Ndiengdam à Bafoussam, où l’entreprise Routd’Af est suffisamment avancée. Tandis que le prestataire Eser, traîne encore le pas sur le chantier d’aménagement de la route carrefour Tobe – carrefour Nkam – Stade de Kouekong.

Bafoussam new-look

A Bafoussam, les travaux d’aménagement extérieurs et des parkings du stade Kouekong par l’entreprise chinoise CMEC, sont réalisés à 92%. Les chantiers des voiries urbaines du programme C2D « capitales régionales », sont rendus à un taux de réalisation de 87% aujourd’hui. Le visage urbain de la ville de Bafoussam rayonne désormais. Jamais la cité capitale du « soleil couchant » n’avait autant été en chantier.

Lire aussi :Conférence annuelle du Minhdu : la feuille de route 2020 tracée

Au sortie de la tournée, Célestine Ketcha Courtès a indiqué que : «Depuis notre dernière visite ici en février, il y a 04 mois, nous avons constaté que les entreprises ont mis un coup d’accélérateur et les chantiers ont avancé considérablement. Et nous remercions monsieur le gouverneur, qui y veille nuit et jour. Nous avons également constaté avec beaucoup de regret qu’il y’a deux ou trois entreprises qui traînent encore le pas.» Parmi ces entreprises, CMEC, en charge du chantier à Mbouda. «Je demande à CMEC de tout mettre en œuvre pour se remobiliser, et produire sans délai un planning d’achèvement des travaux dès la semaine prochaine. Car j’ai trouvé un chantier totalement abandonné et c’est inadmissible», a martelé le Minhdu.

La ministre a profité de l’occasion pour attirer l’attention des élus locaux : «Les maires doivent considérer leurs villes comme leurs propres femmes. A cet effet il faut les entretenir. Les questions d’hygiène, de salubrité et de propreté sont indispensables à la santé publique. Vous avez intérêt à veiller sur l’image de vos villes. Parfois ce sont des petites choses de rien du tout, des fleurs, les espaces verts, des arbres, la peinture etc… Nous avons des boulevards dans toutes ces villes que nous avons visitées, alors entretenons ces boulevards pour faire vivre nos villes.»

Samuel BONDJOCK et Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Fête de la musique : ça swingue chez Onomo Hôtels

Previous article

Désertification  au Cameroun : le ministre Pierre Hele tire la sonnette d’alarme

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité