- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneCameroun : Les panafricanistes passent en revue 10 ans de combat

Cameroun : Les panafricanistes passent en revue 10 ans de combat

- Advertisement -spot_img

Après une décennie de combat, les résultats sont satisfaisants. C’est ce qui ressort du  6ème congrès panafricaniste qui s’est tenu à Douala du 29 au 31 juillet 2022.

Organisé par le Nouveau Mouvement Populaire, (Nmp), les travaux du 6ème congrès panafricaniste se sont tenus sous le thème : « Les Journées du panafricanisme du 21ème siècle- 6ème congrès panafricaniste : passons à l’autre bord ». Une occasion pour les congressistes de marquer un temps d’arrêt et jeter un coup d’œil au le rétroviseur afin d’évaluer le combat mené par les panafricanistes au cours de ces dix dernières années.

A en croire Banda Kani, président du Nmp, «les résultats sont satisfaisants». «Aujourd’hui, tout le monde se réclame panafricaniste. Pourtant il y a dix ans, lorsque nous lancions ce débat, nous faisions l’objet de vives critiques. On nous demandait qui nous a mandatés. Mais aujourd’hui, ceux-là même qui nous critiquaient, se réclament panafricanistes. C’est ce qui nous fait dire que les résultats sont probants», se félicite le président du Nouveau Mouvement populaire qui présidait les travaux. Ce n’est pas cependant l’occasion de dormir sur ses lauriers a rappelé l’orateur. Selon lui, les trois jours de travaux devaient servir à poser les jalons des futures batailles du panafricanisme.

Lire aussi :Panafrican Awards : Douala célèbre le panafricanisme 

Les panafricanistes entendent ainsi aller au-delà de la dénonciation et des débats sur les plateaux de télévision pour ouvrir un nouveau front qui consiste à la libération et au contrôle effectif du continent. «Les Africains doivent désormais s’affirmer. Il faut pour cela qu’il y ait à la tête de nos pays des hommes et des femmes qui travaillent pour leurs peuples», a-t-il déclaré. Une mission qui nécessite une meilleure organisation et une planification. L’avenir   du Cameroun, de l’Afrique et du monde a ainsi été tracé au cours de ces travaux qui devraient permettre au continent noir de jouer les premiers rôles dans le concert des nations. C’est du moins la conviction de tous les participants de ce congrès du panafricanisme. «Nous sommes l’humanité, nous travaillons pour l’humanité», dira Josselin Ngoss, porte-parole des invités.

Blanchard BIHEL

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here