- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneCameroun : la scolarisation des handicapées préoccupe Commission des droits de l’homme

Cameroun : la scolarisation des handicapées préoccupe Commission des droits de l’homme

- Advertisement -spot_img

A l’occasion du lancement le 29 novembre  2022, des activités liées à la célébration de la journée des personnes handicapées, la Commission a émis ses vœux de renforcer les capacités de cette couche vulnérable.

Le Cameroun est l’un des pays ou les personnes vivants avec un handicap sont les moins scolarisées. Sur 15% d’handicapées que compte le Cameroun, seulement 2% sont scolarisés. Une préoccupation que doit prendre à bras le corps les pouvoirs publics. Au-delà de ces préoccupations, les personnes handicapées font face à de nombreuses autres difficultés.

Lire aussi :Cameroun : synergie pour la valorisation des droits des personnes handicapées 

C’est dans son souci d’assistance permanente, que la Commission des droits de l’Homme du Cameroun, Cdhc, a lancé les activités liées à la 31ème journée internationale des personnes handicapées au centre national Paul Emile Leger à Yaoundé. «Solutions transformatrices pour un développement inclusif : le rôle de l’innovation pour alimenter un monde accessible et équitable» est le thème de l’édition. «Nous allons commémorer cette journée à l’ouest du pays, nous serons à Bafoussam. Comme activités, nous aurons entre autres, des tables rondes et causeries éducatives en rapport avec la thématique de cette célébration», a confié le vice-président de la Commission, Raphael Galega Gana.

Lire aussi :Aimée Raymond Ngangue : «80% des personnes handicapées n’ont pas accès à l’emploi» 

Vulgariser les instruments juridiques nationaux et internationaux

Pendant cette cérémonie l’on a eu droit à des intermèdes culturels à travers un poème dit par une jeune handicapée déficiente auditive, ainsi que des interprétations artistiques par des aveugles. Cette célébration s’étend du 1er au 03 décembre 2022. La Cdhc compte dans les tous prochains jours, renforcer les capacités de ces différentes couches vulnérables sur leurs droits, tout en vulgarisant les instruments juridiques nationaux et internationaux. Un important donc de matériels roulants, des produits alimentaires et bien d’autres ont été offert au Centre national Paul Emile Leger d’Etoug-Ebe.

Mohamed MOLUH

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img