Nécrologie : la dernière photo de Maurice Ebanga

0
Célèbre reporter d’images qui compte à son actif une dizaine de Coupes d’Afrique des nations de football et sept phases finales de la Coupe du monde, Maurice Ebanga s’est éteint ce mardi 28 janvier, à l’hôpital général de Yaoundé.

 

Le monde de la photographie s’effondre ! Comme s’ils s’étaient passé le mot, il a quitté la scène presque un an après la disparition de son collègue et compagnon Jean Jacques Ewong (11 février 2019), un autre orfèvre. Comme si c’était la fin d’une dynastie de professionnels de la photo, Maurice Ebanga tire sa révérence et laisse la presse sportive  camerounaise dans l’émoi. Célèbre reporter d’images à la notoriété outre atlantique, il compte à son actif une quinzaine de Coupes d’Afrique des nations de football et plus d’une demi dizaine de phase finale de Coupe du monde.

Lire aussi :Nécrologie : Il s’appelait… Jean Jacques Ewong

Maurice Ebanga s’est éteint ce jour à l’hôpital général de Yaoundé, vaincu par une longue maladie. S’en est suivie une pluie de messages de condoléances, de tristesse et surtout des témoignages nostalgiques puisées dans les moments passés en compagnie de l’homme qui exerçait sa profession de reporter-photo depuis plus de 30 ans avec une passion débordante.

De Mvog-Ada au bout du monde

On ne le reverra plus traînant son appareil photo dernier cri écumer les stades du continent pour capter de belles photos comme lui seul en avait le secret. On ne le verra plus avec son cigare en train de chambrer ses collègues ou l’une de ses nombreuses connaissances du quartier Mvog-Ada, tous unanimes sur son talent et sa longue expérience. Adepte de l’analogie hier parce que ambassadeur de la marque Godac, le quinquagénaire avait réussi à se muer au numérique. Au rang des personnes affectées par cette triste nouvelle, Seidou Mbombo Njoya qui a adressé un message de condoléances à la famille du défunt. « J’ai appris avec consternation le décès ce jour du reporter-photographe Ebanga. Une partie de la mémoire imagée des Lions Indomptables, de la Fécafoot et du football s’en est allée. Que son âme repose en paix. Sincères condoléances à sa famille », écrit le patron de la Fédération camerounaise de football. Adieu l’artiste !

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire