Florence Minyem Bakang : Magistrate de poigne, femme de cœur

0

Eugénie Florence Minyem Bakang est une magistrate de 4ème grade, exerçant à la Cour d’Appel de Douala comme vice-présidente. Son amour pour le droit nait après l’obtention d’un Baccalauréat A4, au Lycée Général Leclerc en 1982. Trois ans plus tard, elle obtiendra sa Licence en Droit privé Francophone en 1985 à l’université de Ngoa-Ekelle. Après l’Ecole nationale d’administration et de magistrature, elle intègre le ministère de la Justice en Juillet 1987.C’était alors le début d’une brillante carrière qui s’annonce. Florence Minyem gravira sans coup férir les grades de magistrature, jusqu’à l’obtention du 4ème grade, le 1er Juillet 2003. Tour à tour, elle a occupé plusieurs fonctions judiciaires. Substitut du procureur de la République à Mbalmayo, attachée au parquet général de l’Adamaoua et juge au tribunal de première instance à Ngaoundéré, Juge au tribunal de grande instance du Mfoundi.

Eugénie Florence Minyem Bakang est une magistrate de 4ème grade, exerçant à la Cour d’Appel de Douala comme vice-présidente. Son amour pour le droit

Florence Minyem

Elle sera aussi Substitut du Procureur de la République à Mfou, Présidente des tribunaux de grande instance de la Mefou Akono et la Mefou Afamba, Substitut général à la cour d’appel du Centre, Vice présidente de la Cour d’appel du Centre. Depuis 2010, elle est Vice-présidente de la Cour d’appel du Littoral. Elle est membre de l’Union Internationale des Magistrats, et des regroupements locaux de la Magistrature. A cela s’ajoute une brillante formation dans la prestigieuse Ecole Supérieure de la Magistrature  de Porto Novo, une expertise avérée en Droit OHADA. Ce qui lui vaut la reconnaissance du ministère de la Justice et du Gardes des sceaux, de l’Union européenne (Programme d’Appui à la Justice), Programme national de bonne gouvernance qui très régulièrement la sollicite en qualité de coordonnateur pédagogique, rapporteur, modérateur ou panéliste pour l’animation de nombreux séminaires au niveau national.

Florence Minyem est intronisée chef de 3ème  degré à MAHOMY (NYONG ET KELLE) en novembre 2008, pour conduire la mission très lourde de gardienne des valeurs traditionnelles de son village. Une fonction qu’elle assume avec brio et ne ménage aucun effort pour servir ses populations. C’est une magistrate accueillante, souriante, élégante, ambitieuse et pleine d’énergie qui participe, à plus d’un titre, au sein de l’ACTRANK et ATCED, avec ses autres pairs chefs de village du centre, aux fructueuses réflexions pour la modernisation  des chefferies traditionnelles et la recherche du bien être des  populations rurales. La petite fille de sa Majesté le feu François Bakang Ba  Minyem, va hériter du trône de son père Abel Charles Minyem Bakang après son décès. Toute chose qui va fortement favoriser sa volonté à rechercher le bonheur de ses populations rurales. D’où l’une de ses  actions remarquables est  la création du  Festival de Mahomey en abrégé FESTIMA, un projet citoyen qui promeut  l’épanouissement des populations et des couches vulnérable rurales de MAHOMY et ses environs durant les périodes creuses de l’année, luttant ainsi contre le flux des populations du village vers la ville.

Eugénie Florence Minyem Bakang est une magistrate de 4ème grade, exerçant à la Cour d’Appel de Douala comme vice-présidente. Son amour pour le droit

Femme de coeur.

A l’écoute des femmes

Pour donner vie aux envies des populations rurales, Florence Minyem, assisté par un comité directeur organise des championnats de football masculin, féminin, junior, divers groupes d’ateliers ludiques (danse, chant, théâtre etc…) ; culturels (décoration traditionnelle, vannerie, art culinaire bassa etc…). Le festival de MAHOMY a pour slogan «Au Cameroun, le bonheur est possible, même dans les villages reculés comme MAHOMY». Festival au cours duquel les meilleurs dans l’agriculture, artisanale et d’élevage traditionnel sont récompensés. FESTIMA est à ce jour l’unique initiative du genre dans le département du Nyong et Kelle. Voila déjà près de 10 ans que ca dure. La 6e  édition a été parrainée par le Grand lion indomptable Sa Majesté M. Joseph Antoine BELL et présidé personnellement par M. le préfet du Nyong et Kelle, IYAWA ABOUBAKAR qui a encouragé et félicité cette initiative.

Sa Majesté Eugénie Florence Minyem Bakang encadre depuis 2014 les femmes de son secteur dans un groupe intitulé « Synergies des femmes de MAHOMY et ses environs » qui, à l’occasion du 08 mars, apporte aux femmes rurales, ainsi que celles de la ville,  l’opportunité de participer aux ateliers de formation de fabrication de savon, de brochettes de soja, débats sur les thèmes retenus, animations diverses et enfin défilé dans l’un des villages du groupe. Avec ses sœurs de la justice, elle apporte son altruisme auprès des détenus mineurs et femmes de la prison centrale de New Bell depuis 3 ans. Elle rêve d’un Cameroun meilleur, «émergent en 2035 grâce à un véritable leadership féminin, gage certain d’une société plus juste, plus équitable et prospère pour le bien de tous les citoyens».

Jean-Marie DIM DIM

Share.

About Author

Laisser un commentaire