Africa Ladies of Peace…au secours des femmes vulnérables

0

La plateforme vient de voir le jour. Elle est portée par les femmes africaines donc la présidente est Bangoura Maimouna Youbouno. Pendant son mandat de deux ans, la Guinéenne devra veiller au respect des idéaux de la plateforme, question de solidifier les fondements de l’organisation et la rendre pérenne. Bangoura Maimouna Youbouno pourra compter sur sa Vice-présidente, la Reine Clarisse Douala Bell, qui s’investit de plus en plus dans les questions du genre au Cameroun et en Afrique. Elle est d’ailleurs la présidente fondatrice de la Grande rencontre d’échanges des femmes camerounaises et du monde (Grefc-Md).

«C’est à cause des atrocités dont sont victimes les sœurs africaines que d’autres femmes africaines se sont assises et ont décidé de faire quelque chose. En fait, l’idée a commencé à germer depuis le forum de mars 2019, parce que nos sœurs de la République démocratique du Congo n’avaient pas pu assister au forum de la Grefc-Md. Nous avons donc décidé de faire quelque chose. Cela a été matérialisée à travers cette plateforme, depuis le mois de juillet», nous confie la Vice-présidente.

Lire aussi :Grefc-Md : le Gabon accueille la 4ème édition

L’Africa Ladies of Peace a pour objectifs de soutenir les femmes dans les zones de conflit, dans les camps de réfugiés, appuyer les jeunes filles victimes du mariage forcé,  de l’excision et autres pratiques avilissants et  soutenir les femmes en situation de précarité. «La plateforme  apportera à ces femmes des aides adaptées (matérielles, psychologiques et sociales). Elle fera aussi des plaidoyers auprès des autorités administratives. L’idée est non seulement de promouvoir la paix et la solidarité envers les femmes vulnérables mais aussi de promouvoir la participation des femmes dans le processus de Paix en Afrique», explique l’un des membres, la journaliste togolaise Hélène Doubidji.

La présidence de cette plateforme continentale est rotative, pour un mandat de deux ans. Le Cameroun, à travers la Reine du canton Bell, assurera donc la présidence dans deux ans.

Valgadine TONGA

Lire aussi :Autonomisation de la femme africaine : le coup de ‘‘Siflaai’’ du Gabon

Share.

About Author

Leave A Reply