Affaire Mida : péril sur le remboursement des souscripteurs

0

Neuf suspects ont été interpellés et présentés à la justice alors que cinq sont toujours en cavale. Globalement, au titre des 7ème et 8ème vagues de souscription, il a été recensé une somme de plus de 18 milliards de Fcfa collectés et correspondant à 17.301 souscripteurs pour plus d’un milliard et demi de parts souscrites et près de 4 milliards de Fcfa saisis. Toute chose qui fixe le déficit par rapport à la somme collectée à près de 15 milliards de Fcfa. Mais, au-delà de ces indicateurs chiffrés, il règne toujours un clair obscur et un paradoxe dans l’agencement des montants collectés et retrouvés.

Au terme d'une réunion de concertation présidée par Naseri Paul Bea le 11 mai 2018 dans la salle de conférences des services du gouverneur, le collectif des souscripteurs de la Mida est informé que le 14 mai

Cantine d’argent retrouvée au siège de Mida.

Il y a, sans conteste, un péril sur le remboursement des souscripteurs de la Mission d’intégration et développement pour l’Afrique(Mida). Et pour cause: les chiffres répertoriés par le porte-parole du gouvernement contrastent avec l’opération de comptage de l’argent saisi il y a plus d’un mois au siège de la Mida à Ahala. En effet, dans un communiqué rendu public par Issa Tchiroma Bakary, cette opération de calcul financier avait abouti au montant de 3,6 milliards de Fcfa, soit une différence de 9,2 milliards de Fcfa comparativement à la somme collectée. Ce montant révélé par le ministre de la Communication (Mincom) se situe aux antipodes de celui avancé par le promoteur et les proches collaborateurs de la Mida, montant qui s’évalue à 12.798.825.000 Fcfa. Ce capital financier équivalait alors à 11.885 souscripteurs, associations et individus compris. Le distinguo entre la somme collectée par la Mida auprès des séminaristes et celle saisie en fin avril 2018 par les services de sécurité publique était alors de 9.175.896.450 Fcfa. Avec la publication officielle des nouveaux chiffres par le porte-parole du gouvernement, il règne un clair obscur sur le remboursement des souscripteurs. Il faut cette fois-ci, près de 15 milliards de Fcfa correspondant à la rémunération de 17.301 souscripteurs. Le nouvel effectif desdits séminaristes naît du labeur réalisé, il y a quelques semaines, par la commission de recensement et de remboursement présidée par le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea. Qui a engagé les travaux d’identification et les modalités de remboursement à la sous-préfecture de Yaoundé IIIème sis à Efoulan.

Le recours en habeas corpus formulé par les avocats des prévenus a été rejeté ce jeudi, 24 mai 2018 par le juge d'instruction du Tribunal de grande instance du centre administratif du Mfoundi.

Patrick Pen, Promoteur de la Mida.

Entre-temps, Patrick Pen, promoteur de la Mida, et quatre autres de ses proches collaborateurs sont toujours écroués depuis le 16 avril 2018 dans les geôles de la Direction de la police judiciaire de Yaoundé. Leurs avocats ont pourtant déposé, le 16 mai 2018, un recours en habeas corpus, dont le dessein était d’escompter, in fine, une liberté provisoire. Le juge d’instruction a rejeté cette requête le 24 mai 2018 après près de 3heures de débat dans la salle d’audience du Tgi du Mfoundi. Conséquence de leur garde-à-vue prolongée. Entre-temps, 17.301 souscripteurs espéraient avoir leur dû le 26 mai 2018 suivant le calendrier dûment établi par les responsables de la Mida, aujourd’hui au banc des accusés. Malheureusement, près de deux mois après l’arrestation de leur baron ces derniers sont meurtris.

A l’état actuel des faits, l’on s’achemine vers l’entame des rituels funéraires de la Mida, dont la cérémonie d’inhumation aura, à coup sûr, lieu dans une date indéterminée. A preuve, les cinq responsables interpellés ne sauraient réaliser une prouesse en justice, en déboursant près de 15 milliards de Fcfa. Question de payer les souscripteurs. Sans conteste, le promoteur et ces quatre proches collaborateurs risquent une peine d’emprisonnement ferme vu les motifs d’escroquerie, d’esbroufe et d’organisation clandestine formulés par l’Etat. Des milliers de souscripteurs, au demeurant, n’entreront plus en possession de leur manne pécuniaire dans les jours à venir. L’Etat s’engagera d’ores et déjà, à orchestrer des voies et moyens pour faire taire cette affaire kafkaïenne de la Mida, dont les corollaires seront préjudiciables pour les 17.301 séminaristes. Principale leçon à retenir: dans le champ de bataille des éléphants, ce sont les herbes qui en payent le lourd tribut. Comprenne qui pourra et réagisse qui voudra!

Serge Aimé BIKOI

Lire aussi: http://lavoixdukoat.com/2018/04/26/affaire-mida-pres-de-4milliards-fcfa-retrouves-au-siege-de-long/

http://lavoixdukoat.com/2018/05/12/affaire-mida-les-date-et-lieu-de-revendications-connus/

http://lavoixdukoat.com/2018/05/24/affaire-mida-patrick-pen-et-cie-restent-en-garde-a-vue/

http://lavoixdukoat.com/2018/06/12/affaire-mida-cinq-suspects-encore-en-cavale/

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More