A La UneSociété

Œuvre sociale : le Bahuj au côté des orphelins

0
e passage des Bénévoles en aides humanitaires juridiques et judiciaires(Bahuj) à l’orphelinat Remar Cameroun

Cette association a redonné du sourire aux pensionnaires de l’orphelinat Remar Cameroun situé au quartier Logbessou. C’était à l’occasion des activités marquant la célébration de son premier anniversaire ce 24 juillet à Douala.

Sensibilisations des orphelins et leurs encadreurs sur le droit des enfants et l’importance de l’éducation dans la réussite de leur vie sociale et professionnelle ; présentation d’une pièce de théâtre sensibilisation sur l’éducation des enfants, comme droit fondamental ; prestation de nombreux artistes musiciens au rang desquels Brasilia Ngako, Gloria ; le tout clôturé par la remise des dons. Voilà les activités qui ont meublé le passage des Bénévoles en aides humanitaires juridiques et judiciaires(Bahuj) à l’orphelinat Remar Cameroun situé dans la capitale économique du Cameroun plus précisément au quartier Logbessou dans l’arrondissement de Douala 5eme.

A l’occasion du premier anniversaire de cette association à but caritatif  célébré ce 24 juillet 2021, les membres de cette association ont décidé de redonner du sourire aux orphelins. De partager leur quotidien et surtout de les inviter à  dépasser  leur statut d’orphelin en s’affirmant  comme  des citoyens à part entière. Et surtout à bien  planifier  leur  avenir  pour servir demain le Cameroun  comme tous les autres enfants du pays.

Lire aussi :Distinction : la Reine Clarisse Douala Bell honorée 

Les membres du Bahuj sont surtout allés donner de l’espoir à ses enfants et les inviter à travailler avec entrain à l’école, d’être assidu et ponctuel et de donner le meilleur d’eux-mêmes pour réussir dans la société. Le Bahuj a invité les orphelins à être des «leaders et non pas des suiveurs. Nous sommes venus vous dire que vous n’êtes pas seuls. Vous pouvez compter sur le Bahuj. Nous sommes venus vous inviter à être des citoyens sérieux et conscients qui se préoccupent de leur avenir. Parmi vous, il y a des ministres, des directeurs, des ingénieurs de tous les secteurs. Nous sommes venus vous encourager à travailler à être un modèle pour  le Cameroun», a déclaré Basile Kammo, le président national du Bahuj.

«Vous êtes des enfants spéciaux. Regardez où vous êtes et qui vient vous rendre visite. Vous êtes bénis», a poursuivi le président. Une déclaration partagée par Sandrine Mafotie, Présidente du comité  d’organisation du premier anniversaire de cette  association. «Quand on m’a demandé  de choisir  un orphelinat, j’ai fait le tour des orphelinats et quand je suis arrivé ici, je vous ai vu et je vous ai choisi, Remar Cameroon. C’est Dieu qui vous a choisis», a précisé cette dernière.

Lire aussi :Bras de fer à Yabassi : le torchon brûle entre le Sous-préfet et Sa Majesté Mbende

Pendant la cérémonie. Maîtres Augustin Wantou et Moustapha successivement avocat au barreau du Cameroun et huissier de justice ont sensibilisé les enfants sur leur profession respective. Chacun d’entre eux a vanté sa profession tout en précisant le cursus académique à suivre pour faire carrière dans ces métiers. Une forme de sensibilisation qui avait pour objectif de susciter des vocations. Après la de causerie éducative. La starlette Gloria a communié avec les enfants. A travers ses prestations humoristiques et musicales, elle a mis du baume au cœur des enfants, heureux de la voir en direct. Basilia Ngako a séduit avec ces coups de reins et ses pas de danse. Elle a transformé le temps de sa prestation, l’orphelinat en une discothèque ou se rivalisent les pas de danse.

e passage des Bénévoles en aides humanitaires juridiques et judiciaires(Bahuj) à l’orphelinat Remar Cameroun

L’ambiance a été davantage surchauffée quand les membres du Bahuj ont vidé le porte bagage de leurs véhicules contenant de nombreux dons pour cette trentaine d’enfants. On pouvait ainsi apercevoir, des sacs de riz, des cartons de savons, le détergent, le sac de sel, les pâtes alimentaires, du sucre, des biscuits, le papier hygiénique pour ne citer que ceux-ci. Même si les donateurs ont estimé insignifiant ce qu’ils ont apporté, ils ont surtout précisé que c’est le geste qui compte et qu’ils reviendront avec les mains plus chargées la prochaine fois. «Nous sommes simplement venus vous voir. On reviendra en septembre pour vous permettre d’aller à l’école. Vraiment prenez avec joie ce que nous vous donnons», déclare Basile Kammo.

«Je vous dis infiniment merci. Nous avons passé des moments agréables. Merci vraiment du fond du cœur pour ce que vous avez fait. Que Dieu remplisse au centuple les poches qui se sont vidées pour nous. Merci encore et que  Dieu vous bénisse tous» s’est réjouie dame Gloria, l’encadreur des enfants.

Hervé Villard NJIELE

LA VOIX DU KOAT

Distinction : la Reine Clarisse Douala Bell honorée

Previous article

Enseignement : l’Université de Douala et la fondation AfricAvenir liées par une convention de coopération

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une