- Advertisement -spot_img
AccueilLégislatives et municipales : la position de Jean Jacques Ekindi
Array

Législatives et municipales : la position de Jean Jacques Ekindi

- Advertisement -spot_img

En dénonçant l’irresponsabilité des formations politiques qui esquivent la sentence du peuple en fuyant les joutes électorales, le coordonnateur général du Mouvement progressiste martèle son engagement pour le double scrutin de février 2020.

«Je conduirai la liste municipale MP de Douala 1er et la liste législative MP de Wouri Centre». C’est on ne peut plus clair, pour qui en doutait encore. Le Coordonnateur général du Mouvement progressiste (MP), a martelé ce mardi 17 décembre 2019 à la presse, son engagement à prendre part aux municipales et législatives de février prochain. Jean Jacques Ekindi soutient qu’il s’agit d’un devoir patriotique.

Hors de question pour lui de se ranger du côté de certains politiciens de l’opposition qui imposent des conditions pour participer au double scrutin. «Ce n’est pas au cours d’un match de football qu’on change les règles du jeu. Il faut se documenter avant d’aller à une élection. On n’a pas à s’engager, et déclarer par la suite qu’on désiste parce qu’on a découvert des irrégularités», soutient-il. Et de poursuivre : «Telle opinion sollicite que le processus soit suspendu à cause de la crise dans le No-So d’une part, telle autre demande que la désignation démocratique des membres du parlement, des conseillers des régions et des communes soit reportée sine die, tant que le Code électoral n’est pas amendé.» Pour Jean Jacques Ekindi, «ces opinions sont irrecevables pour tous ceux qui ont le souci du peuple camerounais.»

Le Mp accuse des formations politiques qui ont été aux affaires de 2013 à 2019, de vouloir échapper au jugement du peuple, en évitant les élections. «Les crises évoquées sont nées, se sont développées puis exacerbées pendant les mandats des élus actuels. Quant à l’inadéquation du code électoral, elle a toujours été dénoncée par les politiques, et les améliorations se font progressivement. Les députés, les maires, les conseillers municipaux incapables de résoudre les crises actuelles pendant leur mandat seront bien moins crédibles que les nouveaux élus qui les remplaceront».

Le Mouvement progressiste ira donc aux élections. Pour des raisons stratégiques, Jean Jacques Ekindi sera la tête de liste des municipales et des législatives à Douala 1er et dans le Wouri Centre. Paix, fédéralisme, protection des minorités et des autochtones, développement seront les thèmes de la campagne.

Valgadine TONGA      

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img