- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneJosiane Mayak : doigts de fée de la comptabilité

Josiane Mayak : doigts de fée de la comptabilité

- Advertisement -spot_img

Avec rigueur et douceur, Josiane Massong Kooh épouse Mayak, mène la barque du service Comptabilité fournisseurs à Bolloré Transport et Logistics Cameroun.

Dans une longue robe évasée imprimée, qui laisse entrevoir des bouts de talon noir, Josiane Massong Kooh épouse Mayak nous reçoit ce vendredi 4 mars 2022 à Douala. Dans les bureaux de la direction générale de Bolloré Transport & Logistics Cameroun, l’air est frais. Les employés se lancent au passage un «bonjour» teinté d’humour. Et  Josiane Massong Kooh épouse Mayak se donne à cœur joie à l’exercice. La douceur de son sourire illumine son visage qui a subi un léger maquillage. Sa peau d’ébène, ses fins doigts sans artifices ni vernis sur les ongles, témoignent de la subtilité de son paraître. L’apparence est belle, pas plus que la personne.

Lire aussi :Portrait/ Nicole Chemen : la dame de fer de BTL

Josiane Massong Kooh épouse Mayak est la Chef de service Comptabilité fournisseurs  chez Bolloré Transport & Logistics (BTL) Cameroun. Son travail consiste à s’assurer avec son équipe de «la conformité des factures, que les fournisseurs envoient à la fin de leur prestation. De l’introduction de ces factures dans le système, de la mise en paiement. Ça c’est le basique. Pour une grande entreprise comme Bolloré, il faut gérer les comptes ; il faut s’assurer que les opérations sont comptabilisées au bon endroit pour pouvoir faire des reportings de fin de mois…» Des charges qu’elle accomplit sans ménager aucun effort. Encore que son background lui sert de levier.

Parcours

Josiane M. Kooh est titulaire d’un Bac G2 en technique quantitative de gestion, puis d’un DUT obtenu à  l’Institut universitaire de technologies de Douala. Avant d’arriver au groupe Bolloré, le 16 mai 2001, Josiane Mayak a travaillé à Total E&P comme employé intérimaire. Elle a été stagiaire professionnelle chez Mobil Oil Cameroun. Elle atterri à BTL suite à un entretien à la société de recrutements ADR. Ledit entretien va la conduire vers un autre entretien, à SDV Cameroun, devenu Bolloré. «Le jour de mon entretien ici à SDV Cameroun, j’ai reçu une longue épreuve de comptabilité de 4h. Heureusement après les 4h, le responsable qui m’interviewait m’a rappelé pour me dire que le test et l’entretien ont été concluants. C’est ainsi que j’entre à SDV.» Elle va occuper tour à tour les postes de Responsable du suivi des comptes clients et fournisseurs groupe et autres acconiers comptables (2001-2004) ; Responsable comptable et administratif de l’agence de voyages (2008-2013); Responsable administratif du crédit management (2013-2015) ;  Coordinatrice du tracking, traitement, transmission des factures (2015-2016) ; Chef de service Netting et litiges clients groupe (2016-2018). Depuis 2018, Josiane Mayak est Chef de service Comptabilité fournisseurs.

Lire aussi :Marie Florence Hond : «Je vis pour créer les emplois, pour aider la jeunesse» 

Ce bout de femme de 1m58 est à la tête d’une équipe de 13 personnes. Rigueur et amour sont les maîtres mots de son management. «Le plus important pour moi c’est valoriser chacun de mes collaborateurs, les motiver. Que chacun sache qu’il est important, qu’il a sa contribution à apporter. C’est ça le leadership pour moi. On va vous dire que je suis très rigoureuse, certes, mais mon équipe sort toujours gagnante à la fin», ponctue Josiane Massong Kooh épouse Mayak.

Toutes ces charges n’ont aucun impact sur elle, bien qu’à 51 piges sonnées (née le 23 février 1971). Cette jeunesse est la conséquence de sa bonne humeur. «Je n’aime pas garder les soucis. Même au boulot quand j’ai un goulot d’étranglement quelque part, le chef sait que je ne vais pas le lâcher tant que ce n’est pas résolu. J’aime être contente. Je suis toujours en train de sourire. Même ma fille me le dit. C’est ma nature.»

Josiane Massong Kooh est une épouse et une mère (trois enfants) comblée et accomplie. Elle passera le 8 mars 2022, sans véritable festivité. Pour elle, la femme ne devrait pas attendre cette journée pour se mettre en valeur. «La femme doit apprendre à se valoriser chaque jour en travaillant. Une fille qui ne travaille pas, c’est insupportable. Il faut créer une activité, absolument», tranche la Chef service Comptabilité fournisseurs chez BTL Cameroun.

Valgadine TONGA

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img