- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneInvitation de la Cedeao : Assimi Goïta n’ira pas à Accra

Invitation de la Cedeao : Assimi Goïta n’ira pas à Accra

- Advertisement -spot_img

Le président de la Transition malienne ne sera finalement pas à Accra au Ghana ce vendredi 25 mars 2022. Le Colonel Assimi Goïta a été invité par la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) pour prendre part à la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao. Une session extraordinaire sur le Mali et des sanctions qui lui avaient été imposées.

Lire aussi :Ingérence : les Maliens réclament le départ de la France…la Cedeao sanctionne le Mali 

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, à qui la Cedeao avait adressé –le 22mars- l’invitation à l’intention du président de transition, vient de donner la réponse du gouvernement malien. Le Colonel Assimi Goïta ne se rendra pas aux assises de la Cedeao. Le ministère des Affaires étrangères informe l’instance régionale des «regrets de Son Excellence le Colonel Assimi Goïta, président de la Transition, Chef de l’Etat, de ne pouvoir prendre part à la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao». Le président pourra tout de même participer aux travaux par visioconférence.

Lire aussi : Afrique de l’Ouest : lâché par la Cedeao et l’Uemoa, le Mali ferme ses frontières

Le président Assimi Goïta se fera représenter à Accra par une. Elle sera constituée du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation par ailleurs porte-parole du gouvernement, le Colonel Abdoulaye Maiga ; le ministre de la Réforme de l’Etat, chargé des Réformes politiques et institutionnelles, Ibrahim Ikassa Maiga ; le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des réformes politiques et institutionnelle, Fatoumata Sékou Dicko. On sait que la session extraordinaire portera sur les sanctions de la Cedeao infligées à outrance au Mali. Pour l’heure, la Cour de justice de l’Uemoa a suspendu les sanctions adoptées contre le Mali par les Chefs d’Etat de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

Lire aussi :Mali : l’ambassadeur de France Joël Meyer chassé du pays 

Hier mercredi, la population malienne a manifesté dans les rues de Bamako pour demander à leur président de ne pas se rendre à Accra. Les manifestations avaient commencé par la jeunesse. Les femmes ont suivi par la suite.

Valgadine TONGA   

𝐈𝐧𝐯𝐢𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐞𝐝𝐞𝐚𝐨 : 𝐀𝐬𝐬𝐢𝐦𝐢 𝐆𝐨ï𝐭𝐚 𝐧’𝐢𝐫𝐚 𝐩𝐚𝐬 à 𝐀𝐜𝐜𝐫𝐚

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here