Infrastructures du Chan/Can : Courtès et Eyebe Ayissi font le point

0

Les assises interministérielles ad-hoc Minhdu – Mindcaf, sur le projet gouvernemental de la zone d’habitat et l’autoroute se sont tenues le vendredi, 16 août 2019, à la salle de conférence de l’immeuble ministériel N°1 de Yaoundé.

10 heures. C’est le temps qu’il a fallu aux équipes techniques du ministère de l’Habitat et du Développement urbain et de celui des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières, pour lever les barrières juridiques et techniques qui freinent l’avancement des travaux dans la zone d’habitat d’Olembé (ZHO), des logements sociaux de Douala et les travaux de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen.
La rencontre coprésidée par Célestine Ketcha Courtes du Minhdu et Henri Eyébé du Mindcaf était axée sur les situations foncières et la répartition des assiettes foncières, la copropriété des immeubles bâtis, leur commercialisation, les travaux d’urgence pour la mise en service de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen et le programme gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux à Olembé et à Mbanga-Bakoko. Ces infrastructures rentrent dans le cadre des préparatifs du Championnat d’Afrique des Nations de Football 2020 (CHAN) et la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021.
Les assises ont également permis de statuer sur les modalités de mise en valeur de la zone d’urbanisation spécifique et sur les travaux de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen. Les points ont été faits sur la libération et la sécurisation des zones d’emprises de l’autoroute, bloquées par des habitations situées à moins de 50 mètres de part et d’autres du projet, dans le département du Mfoundi, région du Centre ainsi que l’aménagement et la sécurisation des sites de recasement dans la Mefou et Afamba. A ce jour, l’avancement des travaux du projet de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen qui a démarré le 2 mai 2014, pour une durée de 36 mois, est évalué à 92%, en 24 mois après le délai fixé.
Recommandations communes
Relativement au projet de la zone d’habitat d’Olembé, des recommandations ont été faites pour résoudre les difficultés d’attribution de ces logements sociaux en copropriété, qui découlent des procédures juridiques. Les procédures règlementaires seront mises en œuvre en vue de l’affectation et de la cession des parcelles mise à la disposition des départements ministériels concernés, (Minsep, Mindcaf et Minhdu), la création d’un lotissement domanial autour de la zone spécifique. Concernant la copropriété des immeubles bâtis, ainsi que de leur commercialisation, les deux parties s’accordent sur le renforcement de la sensibilisation et de l’accompagnement des acteurs, sur la copropriété, à travers la mise en œuvre effective des instruments juridiques des titres de propriété par les conservateurs fonciers ; et l’encadrement de la commercialisation des logements sociaux du programme gouvernemental.
«Il était important pour moi, le Minhdu, pour le Mindcaf et pour nos collaborateurs, de travailler en synergie pour voir comment réorganiser le site d’Olembé afin de transformer effectivement Olembé en ville futuriste. Il s’agit aussi de l’autoroute Yaoundé – Nsimalen, qui est l’un des grands challenges du Chef de l’Etat. La mobilité urbaine passe également par le mouvement d’une population d’un point à l’autre, surtout d’un point stratégie comme l’aéroport. Nous avons été appelés à ouvrir l’autoroute provisoirement pendant le CHAN 2020. Il était question aussi d’adresser les questions de la libération des emprises, mais aussi du recasement de certaines populations impactées par cette autoroute dans les circonstances déjà aménagées sur financement du Minhdu » a résumé Ketcha Courtès.

C’est le 7 mai 2019 que la plateforme de concertation interministérielle Minhdu – Mincaf a vu le jour, dans le but d’accélérer l’exécution des grands chantiers du gouvernement. C’est ainsi que les deux Ministères y ont engagés des actions concertées et permanentes.
Samuel BONDJOCK

LA VOIX DU KOAT

Panne d’électricité à Yaoundé : les 19 cellules de rechange réceptionnées

Previous article

Liberté de presse : Atanga Nji et la logique de la terreur

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *