A La UneLes Batraciennes

Grefc-Md : l’heure du bilan

0
L’assemblée générale de la plateforme associative ‘‘Grande rencontre d’échanges des femmes camerounaises et du monde’’ a été l’occasion de dresser son bilan pour mieux se projeter dans l’avenir.

L’assemblée générale de la plateforme associative ‘‘Grande rencontre d’échanges des femmes camerounaises et du monde’’ a été l’occasion de dresser son bilan pour mieux se projeter dans l’avenir.

Les femmes de la Grande rencontre d’échanges des femmes camerounaises et du monde, Grefc-Md, du Cameroun se sont retrouvées ce vendredi 12 février 2021 à Douala à la faveur de leur assemblée générale. Un rendez-vous qui a permis à la plateforme associative faire un flashback sur l’année écoulée. Malgré la pandémie du coronavirus survenue en 2020, les dames de la Grefc-Md n’ont pas croisé les mains.

Dans son rapport d’activités, Francine Dikongue rappelle qu’il y a eu une formation en e-commerce, une formation et production des détergents liquides et de l’eau de javel, atelier de formation sur le crowdfunding par le ministère des Finances, le séminaire sur la journée internationale de la femme africaine… Toutes ces actions ont été menées dans le but d’outiller les jeunes filles et les femmes, question qu’elles deviennent autonomes. Ses actions se poursuivront durant l’année en cours.

Lire aussi :Grefc Md : l’acte 4 dans les starting-blocks

Le grand rendez-vous de 2021 qui se prépare, c’est la tenue de notre forum de Libreville, du 28 au 30 octobre 2021. «Elle devait avoir lieu au Gabon, mais à cause de la crise sanitaire, il y a eu un glissement de date. Nous avons aussi en perspectives sur le plan national, des formations adressées aux jeunes filles, des formations de nos propres membres, et aussi poursuivre la lutte contre la covid-19», indique la présidente-fondatrice de la Grefc-Md, la Reine Clarisse Douala Bell.

A cette date, la  Grande rencontre d’échanges des femmes camerounaises et du monde, compte trois coordinations pour ce qui est du Cameroun. Il s’agit des coordinations du Littoral, du Centre du Sud. Cette année 2021, la présidente fondatrice veut ratisser d’avantage large. «Nous envisageons cette année de toucher l’Ouest et le Nord Cameroun. Pour cela, nous allons nous déporter dans ces régions pour créer les coordinations. Nous voulons aussi les étendre dans les zones anglophones parce que nos sœurs qui y sont ont besoin de nous.»

L’Ag a permis notamment de connaitre le meilleur membre de l’année 2020, Bilong Florence ; l’installation du bureau de la coordination Littoral, avec Ekwe Patricia comme coordinatrice. Le président de la Promotion et Assistance de la femme africaine, Alexis Medi, a profité de la circonstance pour soutenir un exposé sur les violences faites aux femmes.

Valgadine TONGA    

LA VOIX DU KOAT

Coupures intempestives d’électricité : c’est reparti !

Previous article

Société métropolitaine de Douala : friction entre les administrateurs

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une