- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneGéostratégie : Joseph Beti Assomo en entrevue avec Teodoro Obiang Nguema

Géostratégie : Joseph Beti Assomo en entrevue avec Teodoro Obiang Nguema

- Advertisement -spot_img

Le ministre délégué à la Présidence en charge de la Défense a été dépêché en Guinée Equatoriale par le président Paul Biya.

Joseph Beti Assomo, ministre délégué à la Présidence en charge de la Défense (Mindef), est depuis le dimanche 18 septembre 2022 en Guinée Equatoriale. Cette visite de travail en terre guinéenne s’inscrit dans le cadre des concertations ayant abouti à la signature en juillet 2020 d’un accord de coopération en matière de défense et de sécurité transfrontalière entre le Cameroun et la Guinée-Equatoriale.

La visite de travail du Mindef a été censurée ce 19 septembre 2022 par une audience avec le Chef d’Etat de la République de Guinée Equatoriale, au Palais du Peuple. Avec l’émissaire du président Paul Biya, dépêché auprès de son homologue Téodoro Obiang Nguema, on sait de manière globale qu’il a été question de passer au peigne fin la situation  sécuritaire aux frontières des deux Etats voisins, de la sécurité interne à ces différents Etats… Le ministre Joseph Beti Assomo a affirmé à la presse au sortir de l’entrevue qu’il était porteur d’un message du Président Camerounais pour «son frère et homologue» équato-guinéen. Et qu’«il ne saurait être question pour nous de dévoiler la teneur précise de ce message car il est destiné à la première autorité de ce pays

Lire aussi :Cameroun /Joseph Beti Assomo : «Les Boko Haram seront pris en tenaille par les deux pays» 

«J’ai été longuement reçu par le président de la Guinée équatoriale S.E M Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Ceci à la suite des instructions que j’ai reçues de son frère et homologue, le président de la République du Cameroun, Paul Biya, chef de nos forces armées. L’audience s’inscrit dans le cadre des concertations périodiques entre nos deux chefs d’Etat. Le président Paul Biya reçoit très régulièrement à Yaoundé des envoyés spéciaux de son frère à Yaoundé. Et quoi de plus normal qu’en retour, il nous dépêche ici régulièrement également pour venir porter ses messages sur les problèmes d’intérêt commun à son frère», a indiqué le Mindef. Non sans donner détails : «L’entretien a porté sur des questions d’intérêt commun. Le président Paul Biya est en ce moment, le président en exercice de la conférence des chefs d’Etat de la Cemac. Le Cameroun vit également une situation sécuritaire particulière depuis quelques années. Les problèmes sécuritaires sont aujourd’hui internationaux et transfrontaliers. De sorte que ce qui arrive chez l’un peut arriver chez l’autre. Tout est lié aujourd’hui. Et quand on prend en compte les enjeux géopolitiques et économiques de l’heure, vous comprenez pourquoi des concertations et des échanges d’envoyés spéciaux entre nos deux présidents sont nécessaires et indispensables. En retour, le président de la République de la Guinée équatoriale m’a demandé de transmettre certaines de ses analyses à son frère

Lire aussi :Cameroun : un nouveau commandement pour exterminer le terrorisme 

Cette rencontre qui se tient avant la présidentielle de 2023 en Guinée est forte de sens. D’autant plus quand on sait les tentatives de déstabilisations occidentales qu’essuient des Etats africains jaloux de leur souveraineté. On peut comprendre la présence aux côtés du Mindef, lors de l’entrevue, de l’ambassadeur du Cameroun en Guinée équatoriale, Désiré Jean-Claude Menguele, du chef d’Etat-Major des armées, le général de corps d’armée, René-Claude Meka, des généraux de brigade Simon Ezo’o Mvondo  et Elias Toungue respectivement Commandant de la Première région militaire interarmées (RMIA 1) et Commandant de la Première région de gendarmerie (RG 1).

Il s’agit pour des deux Etats de communier davantage les efforts afin d’affronter les différents défis qui se présentent à eux. La synergie des forces et des énergies a d’ailleurs été scellé entre les deux voisins, avec la signature de l’accord de Sipopo en juillet 2020. Grâce à cet accord,  les autorités équato-guinéennes ont suspendu le projet de construction d’un mur de séparation sur le tracé de la frontière entre le Cameroun et la Guinée-Équatoriale.

Valgadine TONGA

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img