A La UneA VousPolitique

Forces Armées Camerounaises : allégeance, loyauté, fidélité à la Nation et à son élu

0
Forces Armées Camerounaises : allégeance, loyauté, fidélité à la Nation et à son élu

Le cœur à la fête, la conscience au devoir. Cette double posture psychologique et morale est celle des personnels de nos Forces de Défense et de Sécurité, appliqués à peaufiner les derniers préparatifs de la Fête Nationale. Ces mêmes personnels qui mieux que jamais,  veillent à la sécurité du Cameroun et de ses habitants.

A mesure que se précisent les contours de la grande parade du 20 Mai,  le rythme des répétitions va s’accélérant, chaque soldat sollicité pour la circonstance devant désormais connaître à l’instinct, sa place dans les ensembles statiques ou dynamiques, la nature, la chronologie et la cadence des gestes et mouvements à exécuter.

Colonel Atonfack Guemo

Le moral en constante hausse traduit à cet effet, l’impatience des hommes de renouer avec la ferveur unitaire, pour réchauffer et davantage raffermir leurs liens avec le peuple. L’impatience aussi, de défiler en tête de cortège dans tout l’éclat de leur stature,  pour réitérer l’allégeance de loyauté et de fidélité qu’ils doivent à la Nation et à son élu.

Sur l’ensemble du territoire national, l’engouement pour les célébrations de l’Etat Unitaire est tel que chaque bourgade souhaite avoir son défilé militaire. Aussi, tout soldat de la République, où qu’il se trouve, sentira peser sur ses épaules, le poids du regard curieux, admiratif, mais aussi sérieux et inquisiteur de tout un peuple attentif, reconnaissant et exigeant. Pendant ce temps, une vigilance accrue et de tous les instants sera accordée à la sécurité de nos frontières, du territoire national, des personnes et des biens.

Lire aussi :Unité nationale du Cameroun : aucune raison d’avoir peur 

Les visées hostiles au Cameroun ne relevant plus du domaine des futuribles de la prospective géostratégique, encore moins de l’anecdotique allégorie, mais d’une factualité parfois dramatique, tout personnel de nos Forces de Défense et de Sécurité se doit également de se savoir dépositaire d’une portion de notre souveraineté, notre Unité et notre fierté. Autant de fondements cardinaux de la paix sociale et la cohésion nationale qu’il devra protéger et au besoin défendre de toutes ses forces, avec toutes les ressources intellectuelles, morales et matérielles à sa disposition.

En somme, et tout en se laissant emporter par l’élan festif de la victoire mémorielle sur le camp de la désunion, le soldat camerounais reste mobilisé, à tout instant et sur tous les plans.

Bonne Fête Nationale de l’Unité !

Capitaine de Vaisseau

ATONFACK GUEMO

Chef de Division Communication – MINDEF

LA VOIX DU KOAT

Production de la farine locale : vers la mise sur pied d’une plateforme de producteurs

Previous article

Armand Biyag : «Au lieu de passer des journées à se lamenter, il faut travailler sans relâche»

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une