- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneEmile Parfait Simb : Un avant-gardiste du bitcoin incompris

Emile Parfait Simb : Un avant-gardiste du bitcoin incompris

- Advertisement -spot_img

Plus que les paiements mobiles actuels, la crypto-monnaie sera incontournable dans quelques années. Contrôler ce secteur futuriste en Afrique francophone demande d’en finir avec Emile Parfait Simb, l’ingénieur Camerounais qui tient actuellement le marché. Retour sur les pas du Pdg de Global Investment Trading.

 

Arnaqueur, escroc, voleur…Emile Parfait Simb essuie toutes ces accusations depuis quelques mois. Wikipedia indique d’ailleurs dans la biographie de l’homme que «ses sociétés sont accusées d’opérations financières irrégulières ou frauduleuses au Cameroun». D’où vient cet érudit de de la crypto-monnaie qui fait les choux gras de la presse camerounaise ?

Né le 1er mars 1983, Emile Parfait Simb est enseignant d’informatique de septembre de 2007 à janvier 2016. En tant que vacataire, la paie de Simb est de 50.000 Fcfa le mois. Il donne cours au collège Chevreuil (septembre 2015 à janvier 2016) où il est payé 92.000 Fcfa. Son passe-temps c’est devant l’écran d’un ordinateur ou devant son téléphone. C’est ainsi qu’il découvre la crypto-monnaie et démissionne.

Pour mieux assimiler ce qui n’était encore qu’une notion pour lui, un ami va lui payer un voyage et une formation sur le Forex à Dubaï entre mars et juin 2016. Comme il nous l’explique, «le Forex c’est le crédit des matières premières. Quand on dit que le coût du diamant, de l’or a baissé ou a augmenté, ce sont les marchandises que l’on vend en ligne. C’est du trading, du commerce. J’ai appris le Trading des matières premières et des devises, la parité entre le dollar américain et le dollar australien, l’euro et le dollar, le dollar et le yuan…). Pendant la formation, mon ami me conseille de me spécialiser sur les crypto-monnaies, parce que c’est un nouveau actif financier qui va faire fureur. Je me concentre donc dessus. En tant qu’ingénieur  en informatique, ça n’a pas été difficile, encore que j’avais déjà une formation sur les marchés financiers

Plus que les paiements mobiles actuels, la crypto-monnaie sera incontournable dans quelques années. Contrôler ce secteur futuriste en Afrique francophone demande d’en finir avec Emile Parfait Simb, l’ingénieur Camerounais qui tient actuellement le marché. Retour sur les pas du Pdg de Global Investment Trading.

A son retour la même année, Emile Parfait Simb commence à faire de petits placements en août, dans des crypto-monnaies. En décembre 2016, il achète quatre crypto-monnaies qui valent 200.000 Fcfa. Au mois de mai 2017, «je me retrouve avec 29 millions Fcfa dans mon compte, avec 200.000 Fcfa investis. Je me rends ainsi compte que ce que j’ai appris est effectivement un business qui peut payer

Son portefeuille va s’épaissir à la mesure de ses placements et du trading. «Quand je commence à investir dans le bitcoin en décembre 2016, un bitcoin coûte 120.000 Fcfa. En décembre 2017, un bitcoin vaut 12 millions Fcfa. Ça m’a beaucoup aidé et quand le bitcoin monte, toutes les monnaies en dessous montent.» Celui qui touchait 92.000 Fcfa il y a quelques mois, est désormais millionnaire.

Lire aussi :Affaire Mida : Près de 4milliards Fcfa retrouvés au siège de l’Ong

‘‘Mida digitale’’

Liyeplimal ‘‘la pauvreté est finie’’ (en langue bassa) voit le jour en fin 2017. C’est une plateforme de commerce ou de trading du bitcoin. Mais pas de bol, Liyeplimal paie les affres de la fermeture de la Mida en janvier 2018. «On nous appelle la Mida digitale. J’ai organisé Liyeplimal Cameroun tour en 2018 pour des formations. Puis c’était l’Africa-Tour (Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Sénégal, Mali, Guinée Conakry, Madagascar, Togo, Bénin). J’avais ciblé l’Afrique francophone parce que les crypto-monnaies étaient déjà très avancées dans les pays de l’Afrique anglophone. Le Burkina Faso en 2018 était le plus grand investisseur dans Liyeplimal.» Les clients qui y investissent à travers le monde atteignent 300.000. Liyeplimal est coté en bourse et sa monnaie est appelée Limocoin. Première monnaie camerounaise, première monnaie de l’Afrique francophone à être cotée en bourse. Il est dans cinq marchés (deux marchés asiatiques, un russe, un à Singapour et un à Dubaï).

Plus que les paiements mobiles actuels, la crypto-monnaie sera incontournable dans quelques années. Contrôler ce secteur futuriste en Afrique francophone demande d’en finir avec Emile Parfait Simb, l’ingénieur Camerounais qui tient actuellement le marché.
Limocoin

Lire aussi :Affaire Mida : quand le milliard présidentiel divise 

Alors que les affaires de Limocoin oscillent, les récentes accusations d’arnaques lui coupent les ailes. La bourse a horreur de la mauvaise publicité. «La valeur en bourse du Limo naviguait entre 0,04 et 0,07. Maintenant on navigue entre 0,0198 et 0,02. L’information joue un rôle énorme. Dans le marché chinois, le Limo vaut 0,374», affirme Emile Parfait Simb. Et de poursuivre : «90% de ceux qui mènent la cabale contre moi ne sont même pas membres de Liyeplimal. Et ce sont tous des Camerounais. Ça veut dire qu’il y a une autre mission derrière. J’ai 300.000 clients qui investissent dans Liyeplimal via ses 135 pays à travers le monde

Lire aussi :Mekit Insvest : fin de course pour Jean Calvin Mebenga 

Les accusations d’escroqueries ont fait peur à la Cosumaf (Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale) et au ministère des Finances du Cameroun. Qui ont martelé que la crypto-monnaie n’est pas encore reconnue dans leur marché financier. «Donc aujourd’hui je me retrouve même dans une situation où j’ai de l’argent mais je ne peux pas payer parce qu’il n’y a pas de moyen de paiement. Quand je côte la crypto-monnaie en bourse, elle monte jusqu’à 15 dollars la pièce. Quand les gens commencent à vendre à mars, elle chute à 0,03 parce que le nombre de vendeurs est plus élevé que le nombre d’acheteurs. Les gens ont commencé a parlé d’arnaque, pourtant chacun a son investissement dans son téléphone. C’est comme si vous avez votre argent dans votre compte mobile money mais vous ne pouvez pas le retirer. Ça ne veut pas dire que l’argent a été volé. Il est dans votre compte. Au début en 2016, les gens pouvaient avoir peur d’investir parce que je n’avais rien. Aujourd’hui j’ai 23 grosses entreprises à travers le monde qui sont la garantie pour les investisseurs de notre crypto-monnaie», précise le Pdg de Global Investment Trading et de Simb Group. Qui reconnaît que «les difficultés de Liyeplimal viennent de l’ignorance du public camerounais sur la crypto-monnaie en général, du manque d’un cadre réglementaire, manque d’un moyen de paiement qui est aussi causé par ce défaut de cadre réglementaire

Victime de l’incompréhension, du vide juridique, de procès, pourquoi persister à rester au Cameroun avec tant d’entreprises à travers le monde ? «Plusieurs personnes me posent la question. C’est un excès de patriotisme parce que je veux que le Cameroun et l’Afrique dominent ce secteur. Mais je pense sérieusement déjà à revoir ma position. Je suis venu très tôt dans un domaine qui est encore inconnu en Afrique francophone. Pourtant le Droit des crypto-Actifs et de la Blockchain est déjà enseigné dans les universités. Chez nous on parle d’arnaque

Valgadine TONGA

 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img
Articles Similaires
- Advertisement -spot_img

3 COMMENTAIRES

  1. C’est grave. GIT de Simb Émile Parfait est pire que MIDA, pire que MEKIT INVEST. Une des pires arnaques en Afrique francophone. De 2 choses l’une, ou vous êtes payés pour auquel cas modérez mon commentaire ou vous êtes bleu dans le domaine crypto auquel cas il faudrait mieux chercher.
    Ce gars a détruit la technologie crypto en Afrique francophone. Y a des gens quand ils entendent parler de crypto ils s’enfuient à cause de GIT.

  2. S’il y a un myope au Cameroun, c’est bien Émile Parfait Simb. Il veut expliquer ses problèmes actuels par le fait de la mauvaise publicité sur son entreprise. Non. La mauvaise publicité n’est pas née du néant. Elle est apparue a partir du moment où les clients de liyeplimal ont remarqué que le CEO a entamé un virage de 180 degré par rapport à son objectif initial. Quel était l’objectif initial?
    L’objectif initial était que les investisseurs vont confier des fonds à liyeplimal. Et ce dernier se servira de ces fonds à des activités de trading et partagera en retour les revenus aux investisseurs.
    Il est le but de liyeplimal 1.0. L’objet étant clair et sans grands risques, les investisseurs sont venus de tout part. Il n’y avait pas de plainte ou dit moins il n’y avais pas trop de plaintes. À partir du mois de décembre 2021, un démon venu des enfers pipe les dés de lieyplimal. Un semblant de mise à jour vers liyeplimal 2.0 est décidé. Cette mise a jour couve les oeufs du dupe. Dans ce nouveau système, le CEO, Emile Parfait Simb s’arroge les fonds des investisseurs. Il met l’investisseur face au mur. Désormais l’objectif est que: liyeplimal ne fera plus le trading à la place des investisseurs. Il sera une passerelle pour le trading. Le souscripteur doit faire le trading lui meme. Pour ce faire, le CEO crée sa crypto-monnaie appelée limocoin swap. Il compte sur les souscripteurs pour que cette nouvelle crypto-monnaie prenne de la valeur. Desormais cest le marché de la crypto-monnaie qui va payer les souscripteurs. Cela voudrait dire que:
    -Tant que le limocoin swap n’a pas pris de la valeur, unitile à un souscripteur de penser à faire un retrait. Le limocoin est une crypto-monnaie en chute libre. Sans valeur est de 0,01$ aujourd’hui.
    -Le passage de liyeplimal 1.0 à liyeplimal 2.0 ou le changement d’objectif s’est fait sans l’avis des souscripteurs. Mais cela a une raison bien certaine. Le CEO a besoin de l’argent des souscripteurs pour investir dans ses entreprises personnelles.
    -Les retraits étant désormais réglés par le marché du trading, Émile dormira sur les fonds initiaux des souscripteurs. Le tour est joué. Émile peut chanter sur tous les toits que c’est l’ignorance des souscripteurs qui fait qu’ils crient sur lui qu’il est un escro. Quand le limocoin swap prendra de la valeur vous aurez vos sous.
    La leçon de cette histoire ressemble pour moi à celle de la fable du corbeau et du renard: tout flatteur vie au dépend de celui qui l’écoute.
    Aujourd’hui, notre nouveau riche, ou celui à qui profite la leçon de la fable a raison: quand la nouvelle monnaie va prendre de la valeur, le marché se chargera de payer les investisseurs.
    Les plaignants que sont les investisseurs ont aussi raison: le CEO devait leurs préciser le changement d’objectif que cachait la mise à jour vers liyeplimal 2.0 et permettre à ceux qui voulait se retirer, de le faire avant ce nouveau tournant qui semble mortel ou disons risqué.
    Les escros ne sont jamais loin. Un adage dirait que “toujours c’est le connaisseur qui escroque l’ignorant”.

    • Effectivement vous manquez de compétences en la matière cryptomonnaie.
      Il n’est pas difficile de comprendre le problème, mais vous préférez l’ignorer par le fait de votre ignorance.
      Le limo coin n’a pas donné sont dernier coup, il lui reste encore bons nombres de solutions possibles pour remédier aux problèmes. Évidemment ce jour venu on ne vous entendra plus gesticuler sur votre chaise à vosiférer vos inquiétudes. Parce que ce ne sont que ni plus ni moins que des inquiétudes, certes légitimes, mais complètement infondées. Restez donc calme et pragmatique…

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here