A La UneSport

Election à la Fécafoot / Samuel Eto’o : délégués, voici pourquoi il faut me voter…

0
L’ancien goaleador des Lions indomptables, Samuel Eto’o Fils a déposé la sienne mercredi, 17 novembre 2021  au siège de la Fécafoot

Amélioration de la gouvernance, développement du football, mobilisation des acteurs du football, amélioration de l’attractivité des compétitions nationales et la restauration de l’esprit des compétitions des équipes nationales, sont les cinq chantiers sur lesquels s’appesantira l’ancien capitaine des Lions indomptables.

Bien malin qui prédira, qui de Samuel Eto’o Fils, Jules Denis Onana, Maboang Kessack, Seidou Mbombo Njoya et bien d’autres, sera président de la Fédération camerounaise de football. Les urnes livreront leur verdict  au soir du 11 décembre 2021, à l’issue de l’Assemblée générale élective de l’instance faîtière de football national. Pour le moment, l’heure est au dépôt des candidatures. L’ancien goaleador des Lions indomptables, Samuel Eto’o Fils a déposé la sienne mercredi, 17 novembre 2021  au siège de la Fécafoot, porté par une foule, massée devant les grilles de la tour de Tsinga, (siège de la Fécafoot), visiblement acquise à sa cause. Bien évidemment, cette foule qui ne fait pas partie du collège électoral ne  pourra rien pour leur idole au cours du scrutin. Ce sont les soixante-seize délégués qu’il faudra convaincre d’ici la date de l’élection.

Lire aussi :Samuel Eto’o : «Roger Milla est pour moi le meilleur joueur de tous les temps. Il m’a permis de rêver» 

Pour cela, le quadruple ballon d’or africain, qui entend redonner au football camerounais sa grandeur, propose un programme qui se décline en cinq chantiers majeurs. Le footballeur qui a hissé le drapeau camerounais à travers le monde a suivi une formation de management. On comprend mieux pourquoi il a décidé que son premier chantier portera sur l’amélioration de la gouvernance au sein de l’instance faîtière. Ceci passe par «la restructuration de l’administration de la fédération, le rétablissement des équilibres financiers, la recherche des nouvelles ressources de financements». Le deuxième chantier si Samuel Eto’o est élu, semble le plus vaste et ardu. Ce chantier concerne le développement du football. «Un point d’honneur sera mis sur le football jeune à travers l’organisation du championnat national de football et des compétitions spécifiques sur l’ensemble du territoire, la reformation du football professionnel, la valorisation du potentiel du football féminin, la relance du football amateur et la restructuration  des ligues spécialisées».

Lire aussi :Samuel Eto’o Fils : «C’est impossible de nous mettre de côté»

Quarante stades municipaux

La mobilisation des acteurs du football afin de construire une relation saine et apaisée avec la tutelle, l’amélioration de l’attractivité des compétitions nationales constituent respectivement  les troisième et quatrième  chantiers. Le dernier chantier  sera de restaurer l’esprit de compétitivité des équipes nationales.

Lire aussi :Retraite internationale : Samuel Eto’o, légende éternelle !

La poursuite des infrastructures ne sera pas en reste. Notamment la finalisation des travaux de construction et de réhabilitation du centre technique d’Odza, la construction ou l’aménagement de trois centres techniques régionaux, le programme de construction à l’horizon 2030 de quarante stades municipaux. Le recordman des buts en coupe d’Afrique des nations entend mettre à profit  sa riche et importante carrière de joueur de football de haut niveau qui lui a donné une expérience certaine, sa connaissance des arcanes du football mondial, son carnet d’adresse fourni et sa solide formation en management des organisations sportives pour mener à bien ces chantiers.

Lire aussi :Sur la route du Mondial 2022… le Cameroun valide son ticket pour le 3e tour 

Blanchard BIHEL   

LA VOIX DU KOAT

Oswald Baboké : «Qui hait (est) qui ? Chienlit sur les starting-blocks du lynchage médiatique» 

Previous article

E-commerce : Iziway Cameroun casse les prix

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une