Économie

E-commerce : Iziway Cameroun casse les prix

0

L’entreprise lance sa campagne Black Friday du 21 novembre au 12 décembre 2021.

Rapport qualité prix, une gageure pour Iziway. L’entreprise de E-commerce veut en faire une philosophie, aujourd’hui et demain. Les consommateurs qui n’ont jamais effectué un achat sur la plateforme électronique Iziway, pourront bientôt se faire leur lecture. Du 21 novembre au 12 décembre 2021, l’entreprise, dont le siège est basé à Douala-Akwa, lance les Black Friday. L’entreprise annonce face à la presse ce vendredi 19 novembre 2021, la vente d’articles aux bas prix, avec qualité à l’appui. Des baskets à 2500 Fcfa par exemple, de l’électroménager, de l’électronique…

L’objectif de ce Black Friday c’est de «multiplier notre chiffre d’affaires par six et permettre aux Camerounais d’avoir accès aux produits à bas prix, et en peu de temps. Nos partenaires de livraisons nous permettent de desservir tous les clients à travers le Cameroun. Le plus qu’il y aura sur le Black Friday sera notre capacité à pouvoir desservir le maximum de personnes avec la meilleure qualité des produits. Nous allons étoffer notre flotte de livraison, accentuer nos contrôles qualité, et faire des enquêtes de satisfaction à la fin, pour savoir ce qui n’a pas marcher et nous ajuster continuellement», annonce le Responsable des Opérations à Iziway, Jacques Moukoko Doualla.

Lire aussi :Alain Oyono : «Je rêve de jouer dans mon pays, je n’attends que l’invitation» 

L’entreprise lance sa campagne Black Friday du 21 novembre au 12 décembre 2021.

Conférence de presse de Iziway.

La cible pour cette campagne ce sont les Camerounais de 25 ans à 45 ans connectés à internet. «Ce Black Friday est un test grandeur nature de notre vision 2022. Notre vision est d’être dans tous les foyers camerounais à travers un service, un emballage, une satisfaction. Grace à nos fournisseurs, Iziway apporte déjà une satisfaction à tous ses clients. Ce Black Friday va nous donner les éléments pour confirmer notre ambition pour 2022», souligne Moïse Bejedi, responsable commercial.

Lire aussi :Covoiturage au Cameroun : une nouvelle ère s’annonce avec Heylo 

Il y a des entreprises de commerce en ligne au Cameroun. D’autres ont même connu des morts pour le moins insoupçonnées. C-Discount ou Jumia sont les exemples frappants. Comment Iziway compte tirer son épingle du jeu et reste pérenne ? «Iziway est une entreprise avec des capitaux camerounais, des employés 100% camerounais. Elle promeut les produits et les commerçants camerounais. C-discount et Jumia n’étaient pas camerounais. Iziway offre également une ouverture sur les labels camerounais, les produits développés au Cameroun. Nous sommes en train d’élaborer un partenariat avec la chambre du commerce pour avoir ces entreprises qui promeuvent le savoir-faire local», défend Eric Akam, consultant chez Iziway. Pour  étoffer sa flotte de livraison, Iziway penche sur la réduction des délais de livraison tant dans la ville qu’à travers le Cameroun. «Livrer un client nous prend environ 4h de temps, et desservir un client dans les autres villes les autres régions, nous prend environ 72h. De plus, nous avons des contrôles qualité assez pointilleux», ponctue Jacques Moukoko Doualla.

L’entreprise créée en 2019 par Guy Hubert Talom entend aussi dompter le capital sympathie des consommateurs. Donatien Forbin, en charge du Service client Iziway confie à propos que «pour garder de bonne relation avec nos consommateurs, il faut le sens de l’écoute, l’empathie. Nous appelons le client pour avoir ses préoccupations et suggestions. Nous faisons un suivi personnalisé. On passe par les mails, les chats, les réseaux sociaux pour répondre aux préoccupations de nos consommateurs. C’est très important d’avoir le feedback des consommateurs sur leurs expériences. L’essentiel pour nous c’est construire des liens avec les consommateurs

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Election à la Fécafoot / Samuel Eto’o : délégués, voici pourquoi il faut me voter…

Previous article

Protection de l’enfance au Cameroun : le viol à la côte en famille

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Économie