Société

Douala 1er : les conseillers  municipaux à l’école du développement durable

0
Ces élus locaux prennent part depuis jeudi 5 mai 2022 à l’atelier de formation « Unesco Heritage for Sustainable City» organisé par l’exécutif communautaire de Douala 1er en partenariat avec les villes de Montemarciano en Italie, Haskovo en Bulgarie, Saint-Louis au Sénégal.

Ces élus locaux prennent part depuis jeudi 5 mai 2022 à l’atelier de formation « Unesco Heritage for Sustainable City» organisé par l’exécutif communal de Douala 1er en partenariat avec les villes de Montemarciano en Italie, Haskovo en Bulgarie, Saint-Louis au Sénégal.

Après les joutes électorales locales, nos élus locaux ne respectent pas toujours les promesses faites à leurs électeurs. «Ils sont souvent très peu impliqués dans le processus de développement de leurs localités. Ils prennent très peu d’initiatives et ne sont ni plus ni moins que des spectateurs. Cette inertie se justifie par le fait que ces derniers ne comprennent pas souvent ce qu’on attend d’eux ; ils mènent très souvent une vie solitaire. Le conseiller municipal n’est pas toujours compris par ses populations. En fin, il n’a pas toujours l’accompagnement nécessaire pour mener à bien son action», justifie Pr. Esoh Elamè, formateur de cet atelier «Unesco Heritage for Sustainable City» auquel prennent part les conseillers municipaux et cadres municipaux de la commune d’arrondissement de Douala 1er. Les travaux se tiennent à l’Institut des relations internationales du Cameroun à Douala.

Organisée par l’exécutif communal de Douala 1er en partenariat avec les villes de Montemarciano en Italie, Haskovo en Bulgarie, Saint-Louis au Sénégal,  «cette activité est la continuité du renforcement des capacités des conseillers municipaux de la commune d’arrondissement de Douala 1er. Ce renforcement des capacités concerne le développement durable. Comment intégrer le développement durable dans la vie des conseillers municipaux.  Comment les conseillers municipaux peuvent accompagner l’exécutif municipal  à mettre en place des politiques publiques au niveau local qui s’inscrivent dans les objectifs du développement durable » indique le formateur. L’atelier porte également sur l’agenda 21 local, la ville intelligente, le rôle du conseiller municipal dans le développement durable.

Lire aussi :Mairie : La démission des conseillers municipaux 

Il est surtout question de mettre le conseiller municipal au cœur du développement des collectivités territoriales décentralisées. «Le conseiller municipal doit animer  les réflexions, maîtriser les procédures pour accompagner la commune à mettre en place des projets appropriés à la population. Les conseillers municipaux doivent réfléchir à comment eux-mêmes peuvent influencer la municipalité. Il faudrait que les conseillers municipaux s’arriment à l’action politique au niveau national et international », poursuit le Professeur Esoh Elamè.

A en croire ce dernier, plus rien ne sera comme avant à la commune de Douala 1er. «Désormais, il y aura un règlement du conseiller municipal à Douala 1er, un manuel de procédure qui va être mis en place et bien d’autres outils pratiques qui seront définis pour que l’intervention du conseiller municipal soit clairement comprise avec une incidence réelle sur la vie  de la population», soutient-il. Pour que ces bonnes résolutions ne finissent pas au fond des tiroirs, l’expert souligne qu’ils prendront trois à six mois pour expérimenter des outils nouveaux élaborés par des conseillers eux-mêmes avec une expertise qui les accompagne. Cette expérimentation permettra de comprendre ce qui faut changer radicalement afin que le conseiller municipal atteigne les Odd.

Blanchard BIHEL

LA VOIX DU KOAT

Sud-Ouest Cameroun : le nouvel évêque de Mamfe prie pour la paix dans la Manyu

Previous article

Algérie-Cameroun: Le match ne sera pas rejoué

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Société