ÉconomieSociété

Distinction : Moulongo Oscar, appelez-moi Commandeur!

0
Distinction : Moulongo Oscar, appelez-moi Commandeur

L’homme d’affaires et opérateur économique a été élevé au rang de Commandeur de l’Ordre de la Valeur à titre exceptionnel vendredi le 30 octobre à Douala.

C’est en présence de plusieurs personnalités de la ville que s’est déroulée la cérémonie de remise de médaille à Oscar Moulongo. L’homme d’affaires et opérateur économique a été élevé au haut grade de Commandeur de l’Ordre de la Valeur, suite au décret du président de la République du 23 juin 2020.

Le puissant patron de Camtraux  est promu à titre  exceptionnel  depuis le 20 mars 2020 à l’une des plus hautes distinctions honorifiques du pays conformément à la Loi du 25 avril 2019 portant Régime des Ordres nationaux. Mais pour cause de pandémie du coronavirus la cérémonie de remise avait  été reportée.

Distinction : Moulongo Oscar, appelez-moi Commandeur

Le gouverneur du Littoral (à gauche) et le Commandeur Oscar.M. (à droite)

Le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, représentant du Président de la République dans la région du Littoral, a accroché la médaille sur le buste du concerné à son domicile aux Hydrocarbures à Bonapriso. Une sorte de reconnaissance à l’endroit de cet homme d’affaires pour le travail abattu à travers  ses multiples entreprises et de nombreux services rendus à la nation depuis de longues années. Comme le dispose l’article 14 de la Loi du 25 avril 2019 portant régime des Ordres nationaux : «A titre ordinaire, pour être admis dans l’Ordre de la Valeur, il faut : avoir exercé, avec distinction pendant 20 ans au moins, des fonctions publiques ou coutumières et/ou justifier d’une pratique professionnelle particulièrement distinguée dans un corps de métier ; être de bonnes vie et mœurs.» C’est donc une haute distinction à la haute du mérite.

Lire aussi :Moulongo Oscar : le dandy des affaires

L’ambiance ce vendredi 30 octobre au domicile du Commandeur Oscar Moulongo était à la fête. Pas de discours. Encore moins de barrière protocolaire. A l’exception du gouverneur et sa suite, tout le monde est logé à la même enseigne. Administrateurs,  artistes, hommes d’affaires, journalistes et personnalités de la société civile se frottent pour partager un verre ou se faire servir un morceau de méchoui. L’évènement est à l’image de l’homme. Personnalité proche du peuple et de ces concitoyens. Pour honorer l’homme de culture qui vole toujours au secours des artistes, Petit Pays, Ben Decca, Hervé Nguébo, Hugo Nyamè…ont régalé l’assistance.

Le maître des lieux fait le tour. Cliquetis des appareils photos par ci et par là. Chacun veut immortaliser les instants forts avec le Commandeur. Nonobstant son rang, ce dandy échange avec ses invités, se rassure que chacun est au petit soin.  Une approche sans doute à l’origine de son succès.

Félix ÉPEE

 

LA VOIX DU KOAT

Insécurité : les autorités administratives ignorent une attaque à Douala

Previous article

Massacre de Kumba : les cœurs des femmes du Littoral saignent

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Économie