A La UneSport

Crise à la Fécafoot : Mouelle Kombi, la Fifa et l’éternel imbroglio

0
Crise à la Fécafoot : Mouelle Kombi, la Fifa et l’éternel imbroglio

Interdits puis autorisés à la veille par le sous-préfet de Yaoundé II, sous la pression de la Fédération internationale de football association qui menace de suspendre le Cameroun, les travaux de l’Assemblée générale extraordinaire de la Fécafoot qui se tiennent en ce moment à l’hôtel Mont Febe, sont tout sauf un long fleuve tranquille.  

 

Bienvenue au « Cinéma Fécafoot » ! Moteur, ça tourne ! Les années se suivent et se ressemblent. Le tumultueux feuilleton de la crise électorale est loin d’avoir livré son dernier épisode. Bien au contraire, plus le temps passe, plus la situation s’enlise et on retombe dans le même scénario insipide articulé autour des querelles intestines, des batailles de leadership et d’un éternel conflit de compétence qui ne contribuent qu’à radicaliser les positions et envenimer l’affaire, sous l’œil impuissant des pouvoirs publics.

Lire aussi :Bras de fer Fécafoot-Cpg : la mise en garde de Mbombo Njoya à Albert Mbida 

Depuis 9h, les délégués de l’Assemblée générale prennent part aux travaux de l’Age de l’instance faitière du football camerounais. A l’ordre du jour de cette importante rencontre, l’adoption des nouveaux statuts, du code électoral, du code d’éthique, du code disciplinaire et de plusieurs autres statuts portant réglementation de la Fécafoot.  Venus des dix régions du pays, ces hommes et femmes réunis vont poser les jalons qui vont encadrer le processus électoral que l’assemblée entend conduire le 23 juillet 2021.

Lire aussi :Crise à la Fécafoot : le Comité exécutif provisoire, persona non grata

Incertitude juridique 

Ce qu’il y’a de plus intrigant dans cette affaire qui ressemble à s’y méprendre au mythe de Sisyphe, c’est que ces assises ont failli ne pas se tenir. Comme c’est devenue une habitude, un échange épistolaire des plus sulfureux a eu lieu entre le ministre des Sports et la Fécafoot les 08 et 09 juillet derniers. Sommé de surseoir à la tenue de ces travaux, la maison mère du sport roi camerounais n’a pas trouvé mieux que de remonter les bretelles à la tutelle, brandissant comme épouvantails, la superpuissance de la Fifa et de la Caf. Et comme ça marche à tous les coups, la correspondance de Narcisse Mouelle Kombi qui évoquait une «incertitude juridique» a été jetée aux orties puisque les deux institutions susmentionnées ont répondu à la fédération par une autre lettre le lundi 12 juillet 2021. Dans ce document,  les secrétaires généraux de la Fifa et de la Caf menacent subtilement l’Etat du Cameroun de représailles si ce dernier venait à s’immiscer dans le processus.

Affaire scellée par le Tas 

«Dans l’hypothèse où l’Age ne serait pas organisée comme prévu et ou les textes révisés en collaboration avec la Fifa ne pourraient donc pas être adoptés, nous serions contraints de présenter la situation de la Fécafoot aux organes compétents de la Fifa pour considération et prise de décision. En outre pour la Caf, il est particulièrement regrettable qu’au moment où l’enjeu principal des acteurs du football camerounais devrait être l’organisation d’une Can qui se veut exceptionnelle, que les efforts déployés par la Fécafoot soient annihilés par une affaire déjà scellée par le Tas. Nous vous prions de bien vouloir nous tenir informés de l’évolution de la situation et vous remercions par avance de procéder à la transmission du présent courrier à toutes les parties concernées», peut-on lire dans le manifeste qui a fait reculer le gouvernement. Obligeant le sous-préfet de Yaoundé II qui avait dans un premier temps, interdit les travaux, de reconsidérer sa décision en donnant honteusement le feu vert à Seidou Mbombo Njoya. Un énième impair pour l’Etat du Cameroun et son ministre des Sports dont l’impuissance vient une fois de trop d’être étalé en mondovision. Shame !  

Daniel NDING 

LA VOIX DU KOAT

Développement : Cameroon Digital Boost débarque à Douala

Previous article

Droits de l’homme : les premiers pas de la Commission dans le Littoral

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une