A La UneSport

Crise à la Fécafoot : le Comité exécutif provisoire, persona non grata

0
Dans un courrier signé ce mercredi 24 février 2021, le ministre de l’Administration territoriale demande aux gouverneurs de régions de n’autoriser sur leur territoire de compétence, que les activités organisées par Seidou Mbombo Njoya et son équipe, reconnus par la Fifa.

Dans un courrier signé ce mercredi 24 février 2021, le ministre de l’Administration territoriale demande aux gouverneurs de régions de n’autoriser sur leur territoire de compétence, que les activités organisées par Seidou Mbombo Njoya et son équipe, reconnus par la Fifa. 

 

Le courrier portant la mention « Urgent » fait le tour des réseaux sociaux depuis ce soir. Non sans provoquer de l’euphorie dans les rangs de l’équipe intérimaire maintenue à la Fécafoot. L’objet « Gestion des activités de la Fécafoot » est suffisamment éloquent. Paul Atanga Nji, s’inspirant de la position réitérée de la Fédération internationale de football association (Fifa), demande aux patrons de régions de garder en mémoire que l’unique responsable ayant la légitimité de parler au nom de la Fécafoot n’est autre que Seidou Mbombo Njoya.

« J’ai l’honneur de vous demander, de bien vouloir considérer monsieur Seidou Mbombo Njoya comme seul et unique responsable devant conduire les activités de la Fédération camerounaise de football jusqu’à l’élection d’un nouvel exécutif à la tête de cette structure », écrit le patron du Commandement. Et de poursuivre, « en conséquence, les activités de la Fécafoot, notamment les championnats professionnels « Elite One » et « Elite Two », se dérouleront conformément au chronogramme rendu public par monsieur Seidou Mbombo Njoya et son équipe ».

Lire aussi :Fécafoot : Infantino et Fatma Samoura en mode maffia

 Désaveu 

La sortie du Minat vient donc consacrer l’autorité et la légitimité de la Fécafoot sur le Comité exécutif provisoire que dirige Pr Albert Mbida. Un cinglant désaveu pour dire le moins. Et pour ne rien arranger, la correspondance du Minat intervient quelques heures seulement après un autre courrier portant la même mention et signé du ministre des Sports et de l’éducation physique à l’adresse du président de la Fécafoot. Se référant aux très hautes instructions contenues dans la lettre N°999/CFISGIPR du 23 février 2021, Narcisse Mouelle Kombi demande à Mbombo Njoya de « prendre attache avec la Direction des affaires générales du Minsep pour finaliser la mise à disposition des différents stades concernés en vue du démarrage immédiat des championnats professionnels de football ».  Chaud devant!

Daniel NDING 

 

LA VOIX DU KOAT

Nécrologie : Bernard Njonga n’est plus

Previous article

Limogeage de Seedorf : Fécafoot, « mets l’argent à terre » !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une