ActualitéSanté

Covid-19 : les femmes africaines refusent d’être des cobayes de l’Oms

0

Au terme de leur table ronde en ligne, la Plateforme consultative et de réflexion des femmes africaines disent (Pcrfa) rejeté le “don” de vaccin sur l’Afrique.

«Nous disons non au test de vaccin en Afrique». C’est la principale recommandation des travaux de la Plateforme consultative et de réflexion des femmes africaines (Pcrfa). La table ronde en ligne des 5 et 6 avril dernier de la Pcrfa a réuni les femmes et médias de 17 pays africains. Il était question pour la camerounaise Reine Clarisse Douala Bell, fondatrice de l’association, de réunir ses sœurs africaines, afin qu’elles se prononcent et disent leur engagement face à la crise sanitaire mondiale relative au coronavirus.

Pour la Plateforme consultative et de réflexion des femmes africaines, les dirigeants africains devraient mettre leur peuple à l’abri du vaccin test que l’Oms tient à nous administrer. Les statistiques ayant d’ailleurs prouvé que les pays comme l’Italie, la France, l’Espagne, les Usa…comptent le plus de morts, il serait plus logique de trouver des cobayes au sein de ces populations.

Lire aussi :Dr Charles Hopson : «Stop Coronavirus rentre dans la catégorie des traitements»

L’association présidée par Queen Eteme recommande au terme des échanges : «mettre sur pied un fond de solidarité appelé “Action africaine d’Aide contre le Covid-19 où sera mobilisé un dollar symbolique par toute personne volontaire ; acheter un million de masques de protection de fabrication locale y compris un million de solutions hydroalcoolique ; organiser les campagnes de sensibilisation de proximité dans nos marchés et magasins en direction des vendeuses femmes et jeunes filles suivi de distribution de ces kits d’urgence ; renforcer la conscience  collective face à la responsabilité  individuelle selon les prescriptions gouvernementales  qui priment  dans ce combat de survie avec le  coronavirus ; mettre en place des ateliers de confession  des masques ; une journée continentale de prière … toutes les femmes, où qu’elles soient, se mettent à genoux en même temps et prient ; mettre en place des ateliers de confession  des masques.»

Lire aussi :Covid-19 : le Réseau des consommateurs demande la gratuité de l’eau et de l’énergie

Après avoir rejeté avec force le «don» de vaccin de l’Oms, les femmes camerounaises présentes aux échanges, ont invité les «femmes, mères de l’humanité à passer à l’action en faisant des plaidoyers en direction des collectivités territoriales décentralisées (mairies, sous-préfecture et autorités traditionnelle) pour qu’ils accompagnent l’action des femmes africaines sur le terrain (marchés) et plus précisément dans les quartiers où la sensibilisation n’arrive pas souvent facilement

Comme l’a précisé la responsable des affaires extérieures de Pcrfa, Annissa Naqrachi, le rapport de ces travaux sera adressé aux organismes internationaux tels l’Onu,  Onufemmes, l’Unicef.

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Dr Charles Hopson : «Stop Coronavirus rentre dans la catégorie des traitements»

Previous article

Musique : Francis Bebey plagié par le rappeur Theophilus London

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité