ActualitéPolitiqueSanté

Coronavirus : le gouvernement rassure

0

Malgré les deux cas de Coronavirus enregistrés dans le pays, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie demande aux populations de ne pas céder à la panique.

«La situation est sous contrôle». C’est en  ces termes que Manaouda Malachie a amorcé sa rencontre avec le patronat dans l’après-midi du vendredi 06 février dernier au siège du Gicam à Douala. Le ministre de la Santé publique a tenu à rassurer les  hommes d’affaires ainsi que les populations de la capitale économique après deux cas signalés dans notre pays qui était jusque là encore épargné. Depuis le 27 février, deux cas de personnes infectées au Coronavirus ont été signalés à Yaoundé. Un couple franco-camerounais en provenance de Paris via le vol de Air France qui a été rapidement confiné et mis sous observation par le personnel médical. Le Minsanté et le gouvernement se sont plus que jamais mobilisés sur l’ensemble du territoire.

Parti de Yaoundé pour  Douala pour évaluer le dispositif anti-coronavirus mis en place dans les différentes infrastructures d’accueil en occurrence l’aéroport International de Douala, le port autonome de Douala et les institutions sanitaires identifiées pour accueillir les potentiels cas, Manaouda Malachie, dans son échange avec le patronat sur cette épidémie, s’est dit satisfait. «Nous avons déployé le matériel de détection à nos frontières. Que ce soit par voie terrestre, aérienne ou maritime», a indiqué Minsanté. Des mesures qui ont permis de stopper, dit-il, l’entrée de deux cas suspects au niveau de la frontière par Kousseri. «Nous travaillons en collaboration avec la police et la douane.»

Lire aussi :Coronavirus : déjà un Camerounais infecté, 300 autres veulent être rapatriés

A l’intérieur du pays, d’autres dispositions d’isolement ont été mises en place à travers quelques établissements sanitaires retenus pour confiner les malades supposés.  L’hôpital Général de Yaoundé (30 chambres), l’hôpital Centrale de la même ville (20 chambres) et l’hôpital Laquintinie de Douala (10 chambres). Le personnel a été formé pour prendre soins des cas éventuels.

Selon le ministre, les discussions sont en cours pour trouver d’autres formations sanitaires pour la mise en quarantaine des malades dont le stade de contamination serait déjà avancé. Les cas d’annulation des événements n’est pas encore à l’ordre du jour précise le Minsanté. 81% de malades dans le monde sont des cas mineurs. « Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. Tout va bien se passer», souligne Manaouda Malachie. Raison pour laquelle, la vente de cache nez a été interdite par le Minsanté, question que certains ne profitent de la situation pour faire la spéculation.

La campagne contre le Coronavirus a été lancée au Cameroun bien avant que l’OMS se mobilise. «On va la renforcer », déclare-t-il. Plusieurs spots télé et radio sont réalisés pour informer toutes les couches sociales. Le numéro vert 1510 est mis à la disposition des populations pour signaler tout cas suspect. Sur la question d’un  importateur de savoir si la marchandise venant des zones d’épidémie peut être contaminée. «Il y a risque mais les experts veillent sur ce genre de cas», répond le Minsanté. Pas question donc  de s’alarmer. «Il faut être vigilant et ne pas céder à la panique», a-t-il conclu.

Félix ÉPÉE

LA VOIX DU KOAT

Adamou Ndam Njoya : le baobab de l’éthique en politique s’est effondré !

Previous article

Zakari Pekekue : «Offrir des occasions de développement des affaires dans le domaine de la finance islamique»

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité