A La UneDiplomatie

Conseil des ministres d’Afrique Centrale : à quelle sauce sera mangé le covid ?

0
Ce mardi 10 août 2021, se tient à Douala, capitale économique du Cameroun, la session extraordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique Centrale

Ce mardi 10 août 2021, se tient à Douala, capitale économique du Cameroun, la session extraordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique Centrale.

Dans un précédent article, La Voix Du Koat annonçait la tenue prochaine de la session extraordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique Centrale (Ueac). Une grande rencontre qui arrive à un moment de grosse turbulence des économies mondiales. Des turbulences nées à cause de la pandémie du covid-19.

Lire aussi :Conférence extraordinaire de la Cemac : la rencontre de tous les enjeux 

Poumon de l’Afrique Centrale, le Cameroun a été sévèrement touché dans son économie. Dans son étude publiée l’année dernière, consacrée aux répercussions de la crise sanitaire sur les entreprises camerounaises, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), dévoile les résultats de son enquête sur les 250 entreprises interrogées. «En valeur absolue, la perte de chiffre d’affaires annuel pourra atteindre 3 139 milliards de Fcfa (environ 4,77 milliards d’euros) par rapport à 2019 pour les entreprises du secteur moderne et induire une baisse de leur capacité contributive aux recettes de l’Etat de l’ordre de 521 milliards de Fcfa (environ 791 millions d’euros).»

Lire aussi :Limbe : la belle aux charmes envoûtants

Au niveau de la sous-région Cemac, les réalités ne peuvent guère être reluisantes. Les services de la Beac (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) ont réalisé au premier semestre 2021 l’enquête de conjoncture pour établir le Test prévisionnel de conjoncture de la Cemac. C’est «un document trimestriel de nature prospective basé sur les enquêtes réalisées auprès des chefs d’entreprises, responsables d’administrations et autres acteurs clés des différentes filières et secteurs l’activité de la Cemac. Il présente les anticipations de ces acteurs sur l’évolution prévisible de l’activité économique sur le prochain trimestre ainsi que les principaux facteurs explicatifs», précise le document.

L’enquête en question révèle que «les chefs d’entreprise de la sous-région anticipent une stagnation de l’activité économique au 2e trimestre 2021, confirmant la fragilité de la reprise économique dans la Cemac. L’activité devrait être sensiblement plus vigoureuse qu’au deuxième trimestre 2020. Néanmoins l’économie de la Sous-région peinerait toujours à retrouver une croissance soutenue à l’horizon du premier semestre 2021. La dégradation de la situation sanitaire au premier trimestre 2021, qui entrainerait un renforcement des mesures de restriction socioéconomiques serait le principal acteur explicatif de la morosité de l’activité attendue dans la Communauté au deuxième trimestre 2021.» Comment faire pour soigner l’économie de la sous-région de cette grippe du covid ?

Le Conseil extraordinaire des ministres de l’Ueac sera le creuset des réflexions pour la relance de l’économe sous-régionale. Ce sera la principale problématique de la rencontre, comme l’a laissé entendre le Président de la Commission de la Cemac, Pr Daniel Ona Ondo. Il est en sol camerounais –à Douala- depuis ce dimanche 8 août 2021. Une fois arrivé, il a réuni ses équipes pour faire le point de la préparation des dossiers à soumettre à la diligence du Conseil des ministres, ce mardi 9 août 2021.

Lire aussi :Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes 

Valgadine TONGA

LA VOIX DU KOAT

Wisdom International : deux ans de grands travaux, ça se fête!

Previous article

Populations autochtones : la Cdhc appelle au respect de leurs droits

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in A La Une