- Advertisement -spot_img
AccueilA La UneComplexe Sportif d’Olembe/ Magil Construction : «Les Manquements de Mouelle Kombi contribuent à...

Complexe Sportif d’Olembe/ Magil Construction : «Les Manquements de Mouelle Kombi contribuent à mettre en péril le projet»

- Advertisement -spot_img

Yaoundé, le mercredi 11 Janvier 2023

 

Communiqué de presse

 

PROJET D’ACHEVEMENT DES TRAVAUX DU COMPLEXE SPORTIF D’OLEMBE  – MAGIL DÉNONCE LES ATTAQUES INFONDÉES ET RAPPELLE SON ENGAGEMENT AUX CÔTÉS DE L’ÉTAT DU CAMEROUN 

Alors que les discussions sont au point mort depuis plusieurs mois, Magil Construction Corporation a participé le 10 Janvier 2023, à Yaoundé, à plusieurs rencontres avec les plus hautes autorités concernant la construction du complexe sportif d’Olembe. Dans le cadre du processus de règlement à l’amiable appelé de ses vœux, ces rencontres ont été l’occasion pour l’entreprise de rassurer le Gouvernement sur son engagement mais également de l’alerter sur les difficultés inhérentes au projet : les manquements contractuels du Ministère des Sports et de l’éducation physique du Cameroun (MINSEP) qui contribuent à mettre en péril le projet.

Avec plus de 75 ans d’expertise, Magil Construction, filiale du groupe Fayolle, est une entreprise canadienne de construction, d’envergure internationale, réalisant des projets d’infrastructures dans les secteurs industriels, commerciaux, résidentiels et institutionnels notamment au Canada, dans les Caraïbes, en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie.

Présent au Cameroun depuis 2017, Magil Construction Corporation accompagne l’État sur plusieurs projets tels que la réhabilitation de la route nationale 3 (RN3) de Douala, la réhabilitation du stade de la réunification de Douala et la construction du complexe sportif d’Olembe à Yaoundé. Néanmoins, la construction de ce dernier fait face à de nombreuses difficultés liées à son exécution.

Ainsi, alors qu’un contrat de prestation de services professionnels (EPCM) lie le MINSEP et MAGIL Construction Corporation depuis le 3 Janvier 2020, en vue d’accompagner le Ministère dans l’exécution des travaux suite au départ de l’entreprise GRUPPO PICCINI, les manquements contractuels du MINSEP contribuent à mettre en péril le projet. À l’entame de l’année 2023, MAGIL et les sous-traitants du stade n’ont reçu aucun paiement de leurs factures décomptées et validées par le MINSEP, et ce, depuis le mois de juillet 2021, plaçant de facto, de nombreux sous-traitants dans une situation d’asphyxie financière. Ce non-paiement des factures s’est accompagné, en sus du non renouvellement des exonérations fiscales et douanières liées au projet, de la découverte de nombreuses malfaçons structurelles sur le stade et à des demandes de travaux additionnels augmentant le budget total de la construction.

Conscient de l’objectif à atteindre et de l’importance de ce complexe sportif, emblème du pays qui a fait la fierté des camerounais pendant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Magil Construction Corporation a initié des démarches en vue de trouver une voie de conciliation pour la bonne exécution de ce projet avec la mise en place de mécanismes de règlement amiable auprès du MINSEP le 12 avril 2022 suivi d’un Comité de conciliation le 23 août 2022. Par la suite, de multiples correspondances envoyées au Ministère sont restées sans suite.

De fait, MAGIL Construction Corporation, après avoir épuisé toutes les voies de recours et initié tous les mécanismes de règlement amiable, s’est retrouvé contraint, le 5 décembre 2022, de mettre en demeure le MINSEP de régulariser ses obligations sous 30 jours pour éviter la résiliation du contrat principal et sa mise en arbitrage. Cette correspondance est, elle aussi, restée sans suite. Pourtant, elle a fait l’objet d’un courrier à l’attention du Secrétariat du Premier Ministre comportant des informations erronées et calomnieuses, transmis aux médias et altérant l’image de Magil Construction Corporation et celle de ses collaborateurs.

Magil Construction Corporation, engagé dans un processus de conciliation appelé de ses vœux, a pris part à différentes réunions ce 10 Janvier 2023 – en présence de plusieurs représentants du Gouvernement. L’entreprise tient ainsi à rappeler qu’elle n’a aucunement abandonné le site du complexe d’Olembé et souhaite mener à bien et aller au bout de ce projet d’envergure, à condition que le maître d’ouvrage respecte ses obligations.

Franck Mathière, Vice-Président Exécutif de Magil Construction Corporation a déclaré « Nous sommes fiers d’avoir apporté notre expertise et notre contribution sur ce projet emblématique.  En tant que partenaires de longue date, nous réitérons notre engagement envers l’État du Cameroun et souhaitons le respect des dispositions du contrat signé et notamment le paiement des sous-traitants qui ont œuvré sans relâche pour le succès de la CAN et ont contribué au rayonnement du pays sur la scène internationale ».

 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Restez Connectés
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Coup De Cœur
- Advertisement -spot_img

LAISSEZ UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Similaires
- Advertisement -spot_img